155 connectés

Iconoclasts : Le test du jeu de plateforme et d’aventure hyper dynamique

Date : 06 / 02 / 2018 à 08h30
Sources :

Unification France


Description :

Robin veut devenir mécano pour aider les gens, mais sans licence, Mère ne peut la considérer que comme une pécheresse.

Depuis que Robin manie la clé à molette, le monde ne tourne plus rond. Tous ses proches sont maintenant punis pour ses actions et d’inquiétants agents de One Concern sont à ses trousses.

Quelque chose de grave se trame, plus grave que la pénurie d’ivoire ou l’explosion de la lune et Robin se retrouve prise dans ce tourbillon.

Le gameplay :

Même si un petit tutoriel indique par un système de petits panneaux les actions possibles du personnage (se déplacer, tirer, sauter et retomber, booster son arme, s’accrocher aux rebords, utiliser sa clef à molette etc...) Il vous faudra tout comprendre par vous-même. Car oui, Iconoclast n’ouvre pas sa porte à n’importe qui. Il vous faudra avoir une solide patience et une connaissance des jeux de type Métroïd et Castelvania, ces magnifiques ancêtres dont s’inspire ouvertement cette nouveauté. A un jeu de plateforme classique s’ajoute des éléments qui font de ce jeu un hit. L’aventure en toile de fond est très bien amené et très originale. On ne peut que penser à Zelda par bien des aspects. Je ne veux révéler ici mais chaque scène est drôle et fleure bon les anciens jeux. Le graphisme pixélisé est aussi une merveille, et que dire du dynamisme ? En effet, le jeu est survolté et enchaîne histoire, combats dantesques, et énigmes de type "puzzle". Le cœur du jeu est justement ces énigmes. A l’aide de votre clef à molette vous devrez actionner différents mécanismes dans un certain sens, mais surtout retenir où se trouvent ces mécanismes quand vous n’aurez pas l’outil adéquat. De multiples aller et retour, de la combativité, de l’astuce et de la mémoire vous seront donc nécessaires pour venir à bout des 15 heures d’aventure annoncées, de ses 10 mondes variés, et de plus de 20 combats de boss sous haute tension.

Le verdict :

Si tous les éléments d’Iconoclast avaient déjà été exploités dans d’autres jeux, parfois très connus, ce jeu, issu du travail titanesque de Joaquim Sandberg durant 7 ans, arrive, de nos jours, à réunir tous les éléments des anciens jeux. Là où les suites de Castelvania et Metroïd ont échoué, Iconoclast réussit avec brio. Arriver à tout réunir, de façon égale et avec la même pertinence, dans un environnement du marché du jeu vidéo qui a tant muté était gonflé.

Vous ne pourrez qu’être agréablement surpris et impressionné par ce jeu qui vous fera sourire en vous remémorant tous ces fabuleux jeux qui ont jalonné votre enfance et dont l’ambiance est parfaitement rendue ici.

Infos

Studio : Bifrost Entertainment
Genre : Jeu de plateforme / aventure
Nombre de joueurs : 1
Textes en Français
Date de sortie : 23 Janvier 2018
Plateforme : PC / PS4 / PSVita

Version testée : PC sur GOG.COM



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Detroit - Become Human : La critique du chef-d’oeuvre de (...)
Fortnite x Avengers : La rencontre de 2 géants incontournables
Frostpunk : La critique du nouveau jeu des créateurs de This War (...)
God of War : La critique du jeu vidéo le plus attendu de (...)
Ghost of a Tale : La critique du jeu vidéo
Boba Fett - A Star Wars Story : James Mangold prend en charge le (...)
Disenchantment : Les premières images de la nouvelle série (...)
Skyscraper : La seconde bande annonce
Salyut 7 [DVD / Blu-Ray] : La critique
Maléfique 2 : Jenn Murray dans la suite du film
My Pure Land : La critique
Garde alternée : Les résultats du concours
Les Ombres du Dark Crystal : Le roman prequel à Dark (...)
Detroit - Become Human : La critique du chef-d’oeuvre de (...)
Bandes Annonces & Co : 25 mai 2018