325 connectés

Wraithborn : La critique du tome 1

Date : 27 / 01 / 2018 à 09h00
Sources :

Unification France


Wraithborn
tome 1 - Renaissance

  • Scénario : Marcia Chen & Joe Benitez
  • Dessin : Joe Benitez
  • Editeur : Glénat
  • Collection : Comics
  • Genre : Aventure, Fantastique
  • Date de sortie : 1er février 2017
  • Nombre de pages : 176
  • Taile : 173 x 265 mm
  • ISBN : 978-2-7234-9432-8
  • Prix : 15.95 €

Lire un extrait

Les démons sont parmi nous...

Enchainées et cachées, les créatures démoniaques luttent pour entrer dans le monde matériel. La seule arme qui les en empêche est le Wraithborn, gardée en secret par une confrérie de guerriers. Depuis sa naissance, Valin a été entrainé à manier et garder ce pouvoir. Mais par un hasard – ou une traitrise –, celui-ci a finalement incombé à Mélanie, une timide lycéenne qui n’a aucune connaissance du monde surnaturel. Ensemble, la jeune fille normale et le guerrier impuissant vont devoir apprendre à contrôler le Wraithborn et sauver l’humanité de l’asservissement par les démons.

Publiée à l’origine chez DC Comics, Wraithborn a récemment fait l’objet d’une refonte complète sous le nom de Wraithborn Redux, comportant des scènes inédites et des bonus graphiques, aujourd’hui éditée en France chez Glénat Comics. Découvrez cette épique fantasy urbaine de Joe Benitez, le créateur de Lady Mechanika !

Décryptage
Mélanie est une collégienne maladroite et réservée qui se retrouve malgré elle et contre toute attente, affublée d’un pouvoir, le Wraithborn qui doit faire d’elle une redoutable guerrière. Mais elle n’a rien demandé, elle ne sait rien de ce pouvoir et ne sait même pas pourquoi tout le monde souhaite s’emparer de ce Wraithborn. Valin, le valeureux guerrier, va tenter de l’aider. Il devait récupérer ce pouvoir des Zanshin pour pouvoir lutter efficacement contre Brijit qui n’a de cesse d’envahir le monde pour le dominer. Mais impossible de le faire sans le Wraithborn.

Mélanie est cette jeune fille qui traverse son adolescente sans histoire, qui vit seule avec son père depuis le décès de sa mère. Anti-héros par excellence, elle ne souhaite rien de ce qui lui arrive et préférerait même s’en débarrasser pour reprendre une existence normale. Il est intéressant de lui donner un background aussi bien ancré dans la réalité. Ça et sa candeur seront les 2 éléments qui la rendront beaucoup plus humaine et forcément plus attachante et plus identifiable. On retrouve un peu de Buffy dans le personnage de cette BD et pour le background de l’histoire, la collégienne avec ses problèmes d’adolescente, qui se bat contre les forces maléfique des ténèbres. Mais la BD raconte les premisses, la manière dont la jeune fille a reçu le Wraithborn, ce fameux pouvoir qui fait d’elle cette guerrière extraordinaire.

Exit l’univers steampunk de Lady Mekanica, Benitez nous propose, dans une époque contemporaine, une histoire de fantasy urbaine aussi magnifique que celle de sa précédente héroïne. C’est en fait un dépoussiérage d’une série qui fut lancée en 2005 que Benitez a complété et arrangé pour cette belle édition chez Glénat Comics. Les personnages sont très beaux et très détaillés mais aussi toujours sexy. Chaque image est très belle et elles sont toutes témoin du soin qu’apporte le dessinateur à ses cases, certaines en pleine page sont même sublimes. C’est soigné, sanglant et même doté d’un bestiaire assez terrifiant.

Ce premier tome est un tome d’introduction, moins dans l’originalité du monde de Lady Mechanika, il nous présente les forces en présence dans cette petite ville de Marinette qui comme Sunnydale pour Buffy, semble être le point d’accès pour les démons. L’action et le rythme ne manquent pas et les personnages principaux sont en place, reste à voir comment cette histoire vraiment plaisante va évoluer.


Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Power Rangers : La critique du tome 1
The X-Files : La critique du tome 4
Mass Effect Andromeda : L’artbook officiel par Mana (...)
Wayward : La critique du tome 1
Elfes : La critique du tome 19
Star Wars Episode 9 : J.J. Abrams s’attaque aux trolls (...)
Ça Chapitre 2 : Jessica Chastain souhaite retrouver Andy (...)
Jessica Jones : La seconde bande annonce
Magnum : Jay Hernandez remporte le rôle titre
Netflix - Bandes annonces : 21 février 2018
Un cas de conscience : La critique
Ankama : Les parutions de février 2018
Ilôs : La critique du jeu de plateau
Bandes Annonces & Co : 21 février 2018
Marvel : Un avenir au féminin pour les films Marvel ?