251 connectés

The Wicked + The Divine : La critique du tome 2

Date : 16 / 01 / 2018 à 08h00
Sources :

Unification France


The Wicked +
The Divine

tome 2 - Fandemonium

  • Scénario : Kieron Gillen
  • Dessin : Jamie McKelvie
  • Editeur : Glénat
  • Collection : Comics
  • Genres : Fantastique,Thriller/Policier
  • Date de sortie : 15 février 2017
  • Nombre de pages : 173
  • Taile : 185 x 283 mm
  • ISBN : 9782344020760
  • Prix : 14.95 €

Lire un extrait

Méfie-toi de ce que tu souhaites...

Lucifer a disparu. L’ange déchu est tombé pour de bon. « Morte pour nos péchés » qu’ils disent. Laura, elle, se sent comme orpheline et reste cloitrée chez elle. Jusqu’au jour où elle reçoit une lettre d’Inanna... Le dieu de l’amour a l’intention de retrouver les assassins de Lucifer. Contre toute attente, il s’agirait de fans. Pour en savoir plus, Inanna a besoin d’une aide extérieure car il ne peut pas faire confiance aux autres membres du Panthéon. Laura l’adore, et il a justement besoin d’elle...

Découvrez la suite du phénomène The Wicked + The Divine, fable de fantasy urbaine où les divinités sont des pop stars ressemblant étrangement aux icônes de notre époque. Sexy, complexe, trépidant et libérateur, un comics dopé à la pop-culture et garanti 100% génération « Y » : pour les gens qui aiment autant Bowie que Batman.

Décryptage
Toujours sous le choc de la mort de Lucifer, Laura tente tant bien que mal, de reprendre une existence normale. Mais sa vie a changé et elle décidera de replonger dans le monde des divinités lorsque Inanna viendra lui demander de l’aider à trouver le meurtrier de Luci. Laura va se lancer dans une enquête aux pays des divinités éphémères.

Totalement dans la lignée du premier tome, ce second tome de la série The Wicked + The Divine en garde tout autant l’ambiance et le charme. Inutile de revenir trop en longueur sur le thème central de la BD, il était véritablement très clair dans le premier tome, il l’est tout autant dans le second. Les Dieux éphémères que se créent les gens et les fans qui les envient, sont de nouveau les protagonistes de cette histoire originale certes, pas complexe, mais plutôt compliquée à suivre. On se demande toujours où les auteurs veulent bien nous mener mais il faut reconnaître aussi que ce second tome semble plus abouti de premier abord, avec une mise en scène plus travaillée et plus originale.

C’est donc bien une (en)quête que va mener Laura, qui comme tous les fans est envieuse de cette vie fugace. Mieux vaut vivre peu mais pleinement que d’être un mouton ? Enfin là le moment de gloire ne dure seulement que 2 ans, c’est vraiment peu. Peut-on sacrifier toute une vie pour 2 ans de gloire ? Mais c’est surtout un monde superficiel dans lequel vivent les jeunes adultes avant de devenir des adultes qui est dépeint ici ainsi que la difficulté de devenir adultes, les rites de passage et autres obstacles que doivent surmonter les adolescents.

Les dessins sont toujours très beaux, très minimalistes aussi, les personnages sont soignés, les actions aussi mais les décors sont réduits au stricte minimum, ce qui n’est pas vraiment gênant dans le fond. C’est même plutôt original de voir cette foule de fans représentés en gris comme s’ils n’existaient pas ou n’avaient pas assez d’importance pour être représentés avec détails. Le montage est maitrisé et quelques planches sont vraiment très réussie tout comme l’ambiance psychédélique.

Mais malgré de beaux dessins, un hommage à la pop-culture, et une histoire riche, originale et bien montée, je n’ai pas eu l’étincelle qui fait que cette BD restera pour moi parmi les plus belles surprises du catalogue Glénat Comics. Finalement un peu trop sage et malgré un personnage principal de Laura attachant, on ne s’attache pas aux autres, mais je conçois qu’un tel concept, et cette histoire à rebondissements, puisse remporter l’adhésion. A priori rêver ne coûte rien.


Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


James Bond : La critique du tome 3
Silver : La critique du tome 1
Metal Gear Solid - Projet Rex : La critique
La forme de l’eau : La critique du roman
Harrow County : La critique du tome 3
Solo Confusion
Netflix - Bandes annonces : 26 mai 2018
Boba Fett - A Star Wars Story : James Mangold prend en charge le (...)
Disenchantment : Les premières images de la nouvelle série (...)
Skyscraper : La seconde bande annonce
Salyut 7 [DVD / Blu-Ray] : La critique
Maléfique 2 : Jenn Murray dans la suite du film
My Pure Land : La critique
Garde alternée : Les résultats du concours
Les Ombres du Dark Crystal : Le roman prequel à Dark (...)