397 connectés

Marie Curie : La critique

Date : 19 / 01 / 2018 à 09h00
Sources :

Unification


Marie Curie fut "la première « star » internationale de la Science." Comme la présente avec révérence Marie Noëlle.

"La première femme Docteur en Physique, la première femme professeur à la Sorbonne, la première femme Prix Nobel, la première femme au monde à obtenir deux fois ce prix dans deux domaines distincts et même à titre posthume la première femme à entrer au Panthéon.

En dépit de ces réussites, elle a dû combattre les préjugés pour pouvoir vivre librement." poursuit la réalisatrice qui signe un film très intéressant et émouvant.

Le regard porté sur cette grande figure de la science et femme moderne s’il en est, donne à réfléchir sur la condition de la femme à l’époque et par extension aujourd’hui. Car au-delà de son talent, reconnu au travers de celui de son mari, son caractère bien trempé fait de cette "petite bonne femme" un sacré personnage !

Le portrait dessiné ici est inédit et profondément humain. Et donne une belle partition à tous les acteurs, car si Karolina Gruszka incarne le rôle-titre avec brio, elle est entourée d’une belle distribution, à l’interprétation sobre et efficace, qui nous plonge dans le passé avec efficacité.

Sur le plan technique, la reconstitution et l’ambiance sont très réussies. L’image est de qualité et lumière et contrastes étudiés. Mais au-delà de l’aspect historique, parfaitement documenté, Marie Noëlle tenait avant tout à faire un film intemporel, qui parvient à faire réfléchir, à l’actualité encore brûlante du débat sur l’égalité homme/femme dans notre société, en ce début de troisième millénaire.

Beau film, sur le fond et sur la forme.
Belle rencontre avec une femme d’exception.

Très réussi. A voir.

DB

Mary Curie est un très beau film sur la vie de la scientifique entre ses deux prix Nobel, qui montre à la fois la chercheuse de talent passionnée et la femme ayant ses propres désirs.

Au début du 20ème siècle, faire des études était quasiment impossible pour une femme. Arriver à un certain niveau relevait d’un challenge impressionnant, ce qu’a réussi haut la main la jeune polonaise Marie Curie en devenant la première femme diplômée de la faculté des sciences de Paris.

L’œuvre commence sur le couple Curie se préparant à recevoir conjointement un prix Nobel de physique à Stockholm. Un prix partagé, car si Pierre Curie disait que la plus grosse partie du travail avait été fournie pas sa femme, c’est bien uniquement à lui que l’on voulait dédier le prix. Seul son refus et son soutien inconditionnel à son épouse ont permis à ce que ce dernier leur soit attribué à tous deux.

Ce refus de reconnaître le travail de Marie Curie, en considérant que c’est la générosité et le travail des hommes qui l’entoure qui lui permette d’avoir ce niveau, a poursuivi la jeune femme jusqu’à l’attribution de son second prix Nobel qu’elle reçoit seule et dont sa vie sentimentale a failli la priver. Une double récompense scientifique qu’elle est la première personne à recevoir et que plus aucun autre individu n’a eu en science depuis.

Le film décrit quelques années d’une existence compliquée de la scientifique avec la gestion de deux jeunes filles et d’un père malade, alors que le travail qu’elle fait occupe toute sa vie et lui use les forces.

C’est aussi l’histoire d’un deuil terrible et des besoins d’un corps qui la pousseront à avoir une liaison qui fera les beaux jours des journalistes. Ces derniers préférant cela que de parler de la femme de génie en train de révolutionner les sciences.

Marie Noëlle tourne un film délicat et sensible présentant le portrait d’une grande dame qui ne peut que continuer à inspirer tous ceux cherchant à réaliser leurs rêves. C’est aussi un long métrage parlant de la condition de la femme et montrant que si de nombreux progrès ont été faits en un siècle, les combats sont loin d’être finis.

La représentation de l’époque est très bien réalisée et les objets, prêtés par des collectionneurs, ont vraiment servi un jour pour faire des expérimentations. Les costumes sont aussi fidèles à la période et on a vraiment l’impression de faire un bond d’un siècle en arrière.

Quant à l’interprétation, elle est très bonne. Mais c’est vraiment la prestation formidable de Karolina Gruszka dans le rôle-titre qui capte complètement l’attention. Cette dernière est absolument formidable et donne complètement vie à un personnage qui n’aurait pas supporté une prestation médiocre.

Mary Curie est un très beau film parlant d’une savante passionnante à voir, d’autant qu’inspiré par son journal, c’est aussi le portrait intime de la femme que l’on peut découvrir. Intelligent et sobre, porté par une actrice formidable et filmé avec une grande pudeur, venez rencontrer un personnage humain dont le nom est intemporellement associé à l’excellence.

Magnifique et passionnant.

IA

SYNOPSIS

Physicienne-chimiste d’origine polonaise, Marie Skłodowska-Curie est une pionnière dans l’étude de la radioactivité. Elle travaille main dans la main avec son mari, Pierre Curie, pour développer la recherche scientifique. Dans ce milieu particulièrement masculin et conservateur, Marie doit lutter pour se faire une place...

BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE

- Durée du film : 1 h 35
- Titre original : Mania
- Date de sortie : 24/01/2018
- Réalisateur : Marie Noëlle
- Scénariste : Marie Noëlle, Andrea Stoll
- Interprètes : Karolina Gruszka, Arieh Worthalter, Charles Berling, Izabela Kuna, Malik Zidi, André Wilms, Daniel Olbrychski, Marie Denardaud
- Photographie : Michal Englert
- Montage : Marie Noëlle, Isabelle Rathery, Lenka Fillnerova, Hans Horn
- Musique : Bruno Coulais
- Décors : Eduard Krajewski
- Producteurs : Marie Noëlle Sehr (P’Artisan Filmproduktion), Mikolaj Pokromski
(Pokromski Studio Varsovie), Ralf Zimmerman (Glory Film)

- Distributeur : KMBO

LIENS

- SITE OFFICIEL
- ALLOCINÉ- IMDB

PORTFOLIO

Marie Curie



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Mary et la fleur de la sorcière : La critique
Contes sur moi ! : La critique
4 histoires fantastiques : La critique
Bravo Virtuose : La critique
Phantom Thread : La critique
[Spectacle] Pockemon Crew - Hashtag 2.0 reprise : La (...)
Cobra le Jeu de Rôle : La critique à coup de rayon delta
Bandes Annonces & Co : 18 février 2018
Marvel : Sony aurait pu se payer tous les personnages Marvel pour (...)
Mary et la fleur de la sorcière : La critique
Krypton : Les affiches saturées
Escape Room [DVD / Blu-Ray] : La critique
[Exposition] L’œil en clic : Sphérisations - le monde (...)
Grand Austria Hotel : La critique du jeu de plateau de gestion (...)
Trailers voDvd & co : 17 février 2018