413 connectés

Harry Potter - Le Traité des baguettes : La critique

Date : 11 / 12 / 2017 à 07h30
Sources :

Unification France


Harry Potter, Le Traité des baguettes

  • Auteur : Monique Peterson
  • Editeur : Huginn & Muninn
  • Collection : Comics
  • Genres : Aventure
  • Taille : 16 x 1,9 x 31,3 cm
  • Date de sortie : 10 novembre 2017
  • Nombre de pages : 154
  • ISBN : 9782364806184
  • Prix : 29,95 €

De nombreux éléments font de la saga Harry Potter, un monde à part.

Les baguettes magiques, emplies d’insondables mystères en sont l’un des éléments phares.

C’est à travers un très beau livre de 154 pages, au format italien (style panoramique) fin et élancé, comme son sujet - que l’éditeur Huginn & Muninn vous propose de découvrir (en français) tous les secrets des baguettes du monde des sorciers.

Beau, il l’est, sans aucune contestation. Couverture cartonnée avec incrustation en relief, pages épaisses sur fond noir et police lisible et classieuse, de superbes photos pleines pages ou en médaillon au cadre argenté (tirées des films). Tout ceci était indispensable pour ce genre d’ouvrage.

Mais ce livre ne se contente pas de faire du "fan-service", et c’est pour cela qu’il est indispensable pour tout Potterhead. En effet, il nous retrace, en plus de tout ce que l’on peut voir dans les films ou dans les romans (Ollivander, la Baguette de Sureau etc...) les apports des acteurs et des accessoiristes, au canon supervisé par J.K. Rowling.

A travers anecdotes et superbes croquis du staff technique, on découvre la chambre de conduction des sortilèges par exemple, qui permet de véhiculer le sortilège à partir du focus ou catalyseur de pouvoir (composé de crin de licorne, de ventricule de cœur de dragon...). Encore plus passionnant, l’apport de chaque acteur à la technique de la gestuelle. On savait déjà (dès le premier opus) que le geste, le mot de pouvoir, la détermination, la confiance en soit permettait de tirer le plus possible de sa baguette magique, mais il fallait attendre le 5ème volet pour rentrer dans la complexité et l’importance du geste (avec les entrainements de l’A.D.). C’est dans un soucis à la fois esthétique, d’efficacité mais surtout de personnalité que les différents acteurs et réalisateurs de la saga ont développé une gestuelle propre à chacun. Le "Traité des baguettes" nous fait bien comprendre que la baguette magique est le prolongement de chaque sorcier, et que sa personnalité s’y imprime, d’une certaine façon (ce que l’on abordait, peut-être de façon moins précise dans les livres, surtout dans le 7ème d’ailleurs). Mais cela se voit avec plus de précision dans le jeu des acteurs. Et cela on le découvre à travers cet ouvrage. Ainsi, Evanna Lynch (qui incarne Luna Lovegood) joue des combats de baguette très décontractée (en rapport avec l’attitude zen de son personnage) mais intensifie son geste quand son personnage défend des amis (on connait l’importance des amis pour Luna, surtout dans le dernier livre). Un autre exemple serait l’acteur Ralph Fiennes (qui incarne Lord Voldemort), qui "tient sa baguette du bout des doigts, considérant cet instrument comme très sensible, et la brandissant loin devant lui, au-dessus de sa tête." Très intéressant !

En plus de ces analyses, le cœur de l’ouvrage se concentre sur chaque baguette de chaque personnage, sur une double page et se termine sur un index présentant les caractéristiques de chacune.

En conclusion : un superbe livre, qui ne tombe jamais dans une parlotte inutile et ressassée, bourré d’anecdotes des professionnels qui ont brillamment pensé et enrichit les descriptions de l’auteure des romans.


Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


La forme de l’eau : La critique du roman
Harrow County : La critique du tome 3
Dark Museum : La critique du tome 2
Orcs & Gobelins : La critique du tome 2
Nailbiter : la critique du tome 3
Westworld : Review 2.01 Journey into Night
Deadpool 2 : Il prend quelques vacances avant la sortie du (...)
Stranger Things : le tournage de la saison 3 vient juste de (...)
Sherlock : Benedict Cumberbatch clash violemment Martin (...)
The Peripheral : Les créateurs de Westworld adaptent William (...)
Strangers - Prey at night : Les résultats du concours
Le Silmarillion : Retour de l’édition de luxe illustrée par (...)
Frostpunk : La critique du nouveau jeu des créateurs de This War (...)
Avengers - Infinity War : La critique
Venom : Le monstre montre ses crocs dans sa nouvelle bande (...)