141 connectés

Le lion est mort ce soir : La critique

Date : 30 / 12 / 2017 à 10h00
Sources :

Unification


Le lion est mort ce soir est une ode poétique et lumineuse à la gloire du cinéma. En particulier du cinéma d’auteur, celui qui se "bidouille", s’imagine, se travaille "avec les tripes".
Intemporel, qui fascine et attire publics et créateurs de tous âges. A limage du casting rassemblé en pré-production par le metteur en scène qui a organisé des ateliers pour dénicher des enfants s’intéressant "vraiment à la création audio-visuelle".

Rempli d’émotion, le film de Nobuhiro Suwa est aussi un bel hommage à l’un des monuments de la nouvelle vague, l’acteur Jean-Pierre Leaud à qui il offre un rôle sur mesure, digne de l’attachement qu’il lui porte.

"Jean-Pierre était depuis toujours un acteur très important pour moi, " avoue-t-il, "ce serait donc un mensonge si je disais que je n’avais jamais rêvé de travailler un jour avec lui, mais je ne pensais pas que cela pourrait se réaliser vraiment...
Quand je l’ai vu, j’ai senti une puissante poésie cinématographique dans sa présence, dans sa façon d’être et de parler, ce qui m’a donné une forte envie de le filmer. À ce moment là, on a juste évoqué vaguement, l’idée de faire un film ensemble, mais rien n’était précis. Le point de départ, c’était le désir de capturer sa présence avec une caméra."

Une belle capture. Le Lion n’est pas encore tout à fait mort !

Fidèle à lui-même, le comédien, bien entouré, par une jolie troupe d’enfants plutôt doués, livre encore une fois ici, une interprétation toujours aussi personnelle, emblématique dans le métier.
On sent combien le réalisateur a apprécié cette période cinématographique qui a fait le succès de son acteur principal, et inspiré le personnage.

A la frontière du fantastique, plus, du fantasmagorique, ce conte à l’accent d’avant garde, nous plonge dans les pensées du protagoniste. Dont la "fugue spatio-temporelle" est perturbée par l’irruption d’enfants, bien présents, tournés résolument vers l’avenir, bien décidés à profiter de la vie. Tandis que lui, en est presque à la fin.

La lumière est éclatante. L’image est flamboyante. Limite surexposée parfois, elle pourrait faire penser à un tableau de maître.
De belle facture et sensible, c’est un film presque lyrique. Qui enchantera les cinéphiles et pourra peut-être, qui sait, faire naître des vocations.

Original.


SYNOPSIS

Sud de la France, de nos jours.

Jean, un acteur rattrapé par le passé, apprend que le tournage sur lequel il joue est suspendu pour un temps indéfini. Il profite de cette occasion pour rendre visite à une ancienne amie et s’installe, clandestinement, dans une maison abandonnée où vécut jadis Juliette, le grand amour de sa vie.

Une bande d’enfants du quartier, apprentis cinéastes, découvre la même demeure, décor parfait de leur prochain film d’horreur artisanal.

Jean et les enfants tomberont nez à nez, tôt ou tard…

BANDE ANNONCE

LE LION EST MORT CE SOIR - Extrait from Shellac on Vimeo.


FICHE TECHNIQUE


- Durée du film : 1 h 43
- Titre original : Le lion est mort ce soir
- Date de sortie : 3 janvier 2018
- Réalisateur : Nobuhiro Suwa
- Interprètes : Jean-Pierre Léaud, Pauline Etienne, Arthur Harari, Isabelle Weingarten
- Photographie : Tom Harari
- Montage : Martial Salomon
- Musique : Olivier Marguerit
- Décors : Thomas Grézaud
- Producteurs : Michiko Yoshitake-FILM-IN-EVOLUTION, Jérôme Dopffer-Les Productions Balthazar, Yuji Sadaï-Bitters End
- Distributeur : Shellac

LIENS


- SITE OFFICIEL
- ALLOCINÉ
- IMDB

PORTFOLIO

Le lion est mort ce soir



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Rafiki : La critique
Bergman une année dans une vie : La critique
La nonne : La critique
Climax : La critique
Leave no Trace : La critique
The Walking Dead : L’expansion sans limites de (...)
Daredevil : Des temps difficiles pour l’homme sans (...)
The Haunting of Hill House : La bande annonce de la série (...)
Nouvelle génération : La review du film Netflix
Rafiki : La critique
Trailers voDvd & co : 21 septembre 2018
Peppermint : Les résultats du concours
James Bond 25 : Cary Joji Fukunaga prend la relève
Wulin : La critique de la gamme de JdR entre Tigres et (...)
Bandes Annonces & Co : 21 septembre 2018