383 connectés

Un siècle d’animation japonaise : La critique

Date : 30 / 11 / 2017 à 07h45
Sources :

Unification


Un siècle
d’animation japonaise

  • Texte : Matthieu Pinon et Philippe Bunel
  • Editeur : Ynnis
  • Genres : animation
  • Date de sortie : 1er décembre 2017
  • Nombre de pages : 208
  • ISBN : 9 791093376806
  • Format : 240 x 270 mm
  • Prix : 29,90 €

Avancées technologiques, prolifération des genres, mutations économiques, oeuvres et artistes majeurs, triomphes et débâcles, consécration mondiale publique et critique… Découvrez comment, en cent ans, une terre inexplorée est devenue un eldorado économico-culturel dont les ressources semblent aujourd’hui s’amenuiser. Accessible aux néophytes comme aux passionnés, Un siècle d’animation japonaise vous propose de revivre cette aventure afin de mieux comprendre un média définitivement ancré dans notre quotidien.

Décryptage

Un siècle d’animation japonaise est un ouvrage remarquable de Matthieu Pinon et Philippe Bunel revenant sur l’histoire de l’animation japonaise des premiers courts métrages identifiés aux derniers longs métrages sortis en 2017, notamment en France.

C’est aussi un très beau livre bénéficiant d’une magnifique couverture et d’une grande qualité de reprographie lui donnant un rendu très agréable.

Bien que d’une immense érudition et intelligemment illustré, l’œuvre n’est pas une encyclopédie, mais un véritable roman organisé chronologiquement et dont chaque chapitre revient sur les éléments marquant de l’animation au cours du temps.

Il est d’ailleurs difficile d’arrêter la lecture tant cette dernière est passionnante et addictive. D’autant que les auteurs ont malicieusement glissé des cliffhangers à la fin de chacune de leurs parties, obligeant à se précipiter sur le chapitre suivant afin d’explorer les annonces sibyllines faites précédemment.

Le recueil est très bien mis en pages avec un superbe équilibre entre texte et images. Ces dernières sont bien trouvées et illustrent parfaitement les éléments développés dans le récit, permettant d’appréhender technicité, graphisme, composition et travail sur la couleur ou le noir et blanc.

D’ailleurs, à la fin de chacun des chapitres, 12 œuvres représentatives ont été choisies et exposées sur une double page. Un petit descriptif rapide les accompagne, ainsi que le nom et la description d’autres animés similaires, dont certaines sont présentés dans des chapitres suivants.

On trouve aussi deux glossaires, l’un consacré aux termes utilisés dans le livre, l’autre aux artistes présentés, avec leurs dates de naissance (et parfois de décès) et les œuvres majeures auxquelles ils ont participés.

On parcoure ainsi 1 siècle d’animation passionnant dans lequel les réussites les plus spectaculaires côtoient les drames, les avancées techniques, les essais ratés, l’inventivité, la désaffection du public.

La grande originalité du livre est de ne pas raconter uniquement l’histoire de l’animation, mais de la resituer dans un contexte sociétal et économique dans lequel progressivement la mondialisation s’insère.

On comprend ainsi, avec une grande facilité liée à la belle plume des auteurs, les enchaînements des évènements, les efforts fournis par les différents acteurs de l’animation, les influences étrangères, les impacts de la guerre et des crises économiques et les révolutions engendrées par l’arrivée des nouvelles technologies comme la télévision, la VHS ou encore l’Internet, pour ne citer que quelques exemples.

Le lecteur prend donc divers cours, mis en valeur de façon ludique. Les faits racontés sont d’ailleurs tellement palpitants, recelant des rebondissements et coups de théâtre dont la vraie vie est si friande, que le texte est aussi lisible qu’un thriller dans lequel on reconnaît des auteurs, œuvres et situations, en fonction de ses connaissances préalables.

Un siècle d’animation japonaise est un ouvrage captivant et recherché qui apprend plein de chose et nous conte à travers son animation, l’histoire d’un pays, de ses habitants, mais aussi du monde. Car l’impact des animés japonais s’est globalisé, inspirant d’autres pays, créant des vocations, divertissant les habitants de la Terre et faisant partie pleinement de la culture mondiale.

Bien dosé, accessible à tous, remarquablement travaillé et écrit par Matthieu Pinon et Philippe Bunel qui ont collaboré brillamment, il faut saluer cet ouvrage incontournable pour tous les amateurs d’animation et de beaux livres.

Indispensable et passionnant.

Copyright : © Un siècle d’animation japonaise, Ynnis Éditions, 2017


Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Harry Potter - Le Traité des baguettes : La critique
Lost in Bill Murray : La critique
Letter 44 : La critique du tome 4
Un siècle d’animation japonaise : La critique
The Wicked + The Divine : La critique du tome 1
The Orville : Review 1.12 Mad Idolatry
Jessica Jones : La saison 2 montre le bout de sa bande (...)
Tomb Raider : Lara Croft veut faire oublier sa première (...)
Iron Fist : Quel rôle pour Alice Eve ?
Trailers voDvd & co : 11 décembre 2017
PIFFF 2017 : Le Bilan
Twilight Zone : Une saison entière commandée et 3 producteurs (...)
Harry Potter - Le Traité des baguettes : La critique
Bandes Annonces & Co : 11 décembre 2017
Star Wars : Pas d’Ancienne République pour la nouvelle (...)