84 connectés

[Spectacle] La loi du talon - Sandrine Sarroche : La critique

Date : 01 / 12 / 2017 à 08h30
Sources :

Unification


La loi du talon est une excellente pièce de théâtre seule en scène dans laquelle la comédienne Sandrine Sarroche parle de son existence et de ses connaissances d’une façon très humoristique.

En effet, cette dernière revient sur son arrivée à Paris, son métier, sa rencontre avec son mari, son accouchement, sa famille dont sa fille adoptive et ses amies. Elle incarne avec talent un grand nombre de femmes, amie, fille, grand-mère... et bien sûr elle-même.

Selon les diverses situations, son texte est parfaitement ciselé et elle interprète les personnages en leur apportant une posture propre et parfois des accents savoureux, comme pour sa femme de ménage.

Avec peu d’accessoires, c’est toute une galerie de protagonistes haut en couleur qui défilent devant les spectateurs et racontent leurs vies, des anecdotes, tout en faisant preuve parfois d’une grande sagesse.

Le script est très bon et les situations sentent vraiment le vécu, tout en faisant rires des répliques, parfois mordantes, proférées. Le spectacle est d’ailleurs ponctué de 3 chansons enlevées et humoristiques brossant bien le portrait d’une provinciale tendant de devenir une véritable Parisienne.

Entre mœurs et comportements, punchlines et explications, la comédienne virevolte d’un rôle à l’autre avec aisance sous la mise en scène sobre et inspirée de Cyrille Thouvenin et Stéphane Guérin avec qui elle co-signe son texte.

Il est donc impossible de s’ennuyer en écoutant les tribulations de temps en temps ubuesques d’une femme faisant rire de véritables sujets. Et montrant que l’humour se conjugue parfaitement avec le genre féminin et peut éviter les écueils des récits mille fois rabâchés.

La loi du talon est vraiment un spectacle recommandable. Si, incontestablement, il parle plus aux femmes, il fera aussi beaucoup rire les hommes qui apprécieront les piques acerbes, les réponses caustiques et les bons mots dont celui d’une fin impeccable.

Généreux et hilarant.

INFORMATION

Le spectacle se joue tous les lundis, mardis et mercredis à 21h30 (Relâches le 30 octobre, 07 novembre, 19 et 25 décembre) au Théâtre des Feux de la Rampe (34 Rue Richer, 75009 Paris) jusqu’au 28 décembre 2017./

- RÉSERVATION
- SITE OFFICIEL

SYNOPSIS

Tout a été dit ou presque sur les femmes, les maris, les enfants, la vie parisienne et les pastilles Solutricine.

Mais lorsque Sandrine Sarroche raconte son parcours de jeune provinciale débarquant à Paris soudain tout prend une autre dimension.

Elle incarne toute une collection de personnages contemporains, fêlés mais authentiques et livre sa conception de La Loi Du Talon… la revanche du plaisir sur la douleur.

C’est drôle, c’est puissant, saignant mais toujours tendre.


DISTRIBUTION

  • Mise en scène : Cyrille Thouvenin & Stéphane Guérin
  • Avec : Sandrine Sarroche
  • Texte : Sandrine Sarroche, Cyrille Thouvenin & Stéphane Guérin
  • Chorégraphie : Sophie Tellier
  • Musique : François Bernheim
  • Lumières : Laurent Béal
  • Durée : 1h15
  • Public : tout public
TARIFS

  • Plein tarif : 24 euros
  • Tarif réduit : 18 euros
GALERIE PHOTOS

La loi du talon



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


[Spectacle] Les Caramels Fous - Cirque plein d’airs : La (...)
[Spectacle] Je ne suis pas une arme de guerre : La critique
[Théâtre] L’amour est dans le prix : La critique
[Théâtre] Tinder surprise : La critique
[Théâtre] La croisière, ça use : La critique
Avatar 2 : James Cameron distille quelques petites infos de (...)
Altered Carbon : Une nouvelle bande annonce de la série SF (...)
Hard Sun : Review de la Saison 1
The Handmaid’s Tale : La bande annonce de la saison (...)
Catch-22 : Hulu fait équipe avec George Clooney
Chambers : Un nouveau drame surnaturel pour Netflix
Outlive : La critique du jeu de plateau de survie post-apocalyptique
Sons of the Devil : la critique du tome 1
Bandes Annonces & Co : 17 janvier 2018
Star Trek Discovery : Review 1.11 The Wolf Inside