282 connectés

Netflix : 80 films originaux pour 2018

Date : 19 / 10 / 2017 à 10h45
Sources :

Variety via Collider


Netflix, le géant régnant sur le streaming cherche à faire toujours plus fort. Ted Sarandos, responsable du contenu, de la société californienne, a révélé qu’ils cherchaient à atteindre le genre de succès qu’ils ont trouvé dans la programmation télévisuelle en augmentant leur contenu cinématographique dans une grande mesure. De quelle taille ? Selon Sarandos, Netflix prévoit de sortir environ 80 films originaux en 2018.

Le service de streaming sort d’une grande victoire lors de son 3ème trimestre, augmentant sa base d’abonnés de 5,3 millions de nouveaux membres au cours du trimestre. 850 000 membres aux États-Unis et 4,45 millions de membres à l’étranger. Netflix a également annoncé un chiffre d’affaires de 3,99 milliards de dollars au 3ème trimestre, en hausse de 30% par rapport à la même période de l’année dernière.

Le rapport fait suite à l’annonce de sa hausse des prix aux USA pour la première fois en 2 ans, augmentant le coût de son plan le plus populaire de 9,99 $ à 10,99 $ par mois et du plan premium de 11,99 $ qui vous permet d’utiliser quatre écrans à la fois et fournit une vidéo 4K, augmente de 2$ et passe à 13,99 $ par mois. Selon Sarandos, ce mouvement ferait partie d’un plan à long terme visant à augmenter lentement les prix en conjonction avec l’augmentation de la valeur des services, ce qui signifie augmenter le contenu original qui ne peut être trouvé que sur Netflix. Pour augmenter ce contenu, Netflix prévoit d’augmenter les dépenses à 7-8 milliards de dollars, une hausse par rapport aux 6 milliards de dollars de cette année.

Toutefois, David Wells, le directeur financier, a précisé "qu’il n’y a pas de corrélation temporelle entre notre intention de faire croître le contenu et d’augmenter les dépenses de contenu et les hausses de prix." Il a poursuivi : "Cela était planifié depuis longtemps."

"Je pense que les gens vont commencer à voir le potentiel de cette initiative cinématographique originale," a expliqué Sarandos, "que cela pourrait être fait sur le modèle de l’énorme échelle que nous avons du côté de la télévision." Comme exemple de la portée des films que les spectateurs peuvent attendre de leur investissement continu dans des films originaux, Sarandos met en avant Bright de David Ayer avec Will Smith, qui fait ses débuts sur Netflix en décembre.

80 films représentent un énorme investissement de ressources et d’argent, bien au-delà de ce que le service a alloué à leur branche cinématographique, qui a augmenté la production au cours de ces 2 dernières années. Jusqu’ici, 2017 a vu la sortie de films comme Okja, First They Killed My Father et Jessie de Stephen King, et selon Sarandos, la diversité des contenus est l’un des moteurs du succès qu’ils ont rencontré jusqu’à présent.

"Nous avons eu 3 films différents sortis ce trimestre, Death Note, Naked et To the Bone, et si le visionnement correspondait à l’achat d’un billet de cinéma, ce serait des succès importants", a-t-il dit, "et probablement très peu du public est passé de l’un à l’autre. C’est le bénéfice d’une grande et nouvelle programmation originale arrivant presque tous les jours sur Netflix."


Les films sont Copyright © leurs ayants droits Tous droits réservés. Les films, leurs personnages et photos de production sont la propriété de leurs ayants droits.



 Charte des commentaires 


Tau : La bande annonce du film Netflix
Eurovision : Will Ferrell, star d’une comédie musicale (...)
Anon : La bande annonce du film Netflix
Cargo : La bande annonce du film de Netflix
Projet Netflix : Dan Giroy et Jake Gyllenhaal recrutent du monde (...)
Yellowstone : Review 1.01-1.02 Daybreak
Ant-Man et la Guêpe : L’affiche IMAX
JSA - Joint Security Area : La critique
Solo - A Star Wars Story : Des concepts alternatifs pour le droid (...)
En eaux troubles : Gueule grande ouverte
Star Saga : La critique du jeu de figurines et d’aventures (...)
Bandes Annonces & Co : 24 juin 2018
A Star Wars Story : Les futurs films spinoffs suspendus chez (...)
Ant-Man et la Guêpe : Direction dimension quantique
The Handmaid’s Tale - La Servante écarlate : Review 2.10 (...)