404 connectés

The Empty Man : La critique

Date : 08 / 10 / 2017 à 07h30
Sources :

Unification France


The Empty Man

  • Scénario : Cullen Bunn
  • Dessin : Vanessa Del Rey
  • Editeur : Glénat
  • Collection : Comics
  • Genres : Thriller-Policier
  • Date de sortie : 31 août 2016
  • Nombre de pages : 160
  • ISBN : 9782344012024
  • Format : 185 x 283 mm
  • Prix : 15.95 €

Lire un extrait

Lorsque le monde est frappé par un Mal invisible…

Un an a passé depuis que le premier cas du virus Empty Man a été déclaré. Aucun médicament n’a depuis été capable de ralentir sa progression. La cause est inconnue, et les symptômes incluent accès de rage, hallucinations, démence suicidaire, provoquant la mort ou une spectaculaire catatonie. Alors qu’un culte meurtrier gagne l’ensemble du pays, le FBI et le CDC unissent leurs forces pour enquêter sur le Empty Man, espérant à la fois stopper cette nouvelle organisation et découvrir un remède. Mais les deux sont peut-être liés…

Cullen Bunn et Vanessa Del Rey, deux stars montantes du comics, imaginent notre monde frappé par une maladie terrifiante et implacable à travers une troublante dystopie, entre thriller surnaturel et conte horrifique.

Décryptage
Walter Langford et Monica Jensen font partie d’un groupe d’intervention mêlant le FBI et le CDC pour enquêter sur une étrange maladie qui frappe la population et qui se répand petit à petit sur le territoire. Leur enquête va les confronter à un étrange mal appelé L’Homme Vide qui pousse ses victimes à des actes odieux de violence extrême ainsi qu’à une étrange secte prenant dans le même temps, de plus en plus d’ampleur.

One-shot aux allures d’un épisode à la X-Files, le récit débute tambours battants comme une enquête classique mais véritablement prenante et passionnante, avec un duo tout aussi classique mais tout aussi intéressant, l’enquêteur du CDC malade et vieillissant, représentant de la vieille garde et la jeune femme du FBI compatissante et représentant l’avenir des forces de l’ordre. Le récit est extrêmement bien construit avec des flashbacks qui font avancer l’histoire et une narration à base de reflexions en voix off.

The Empty Man débute très fort, doté de dessins vraiment très réussis, très sombres, très angoissants, il en est même très enthousiasmant mais tourne trop vite dans une direction totalement différente, ce qui le rend étonnamment décevant. Le lecteur est tellement enjoué par ce début prometteur que ce revirement fantastique est comme un coup de massue qui gâche véritablement la lecture. Attention, je ne dis pas que c’est mauvais, je dis juste que le revirement est tellement surprenant qu’il en est déconcertant. Il faut adhérer à cette nouvelle direction fantastique, pas inintéressante mais déconcertante.

Au final, avec l’aspect horreur fantastique, le récit se complexifie, donne une impression de mal maitrisé et de brouillon et laisse pantois. C’est fort dommage parce que les dessins servent à merveille la noirceur de l’ambiance et de l’histoire. Un coup dans l’eau ? Restent un début prometteur et des dessins magnifiques.


Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Nailbiter : La critique du tome 2
Five Ghosts : La critique du tome 1
Elfes : La critique du tome 15
James Bond : La critique du tome 1
Secret Identities : La critique

Star Trek Discovery : Review 1.05 Choose Your Pain
Gambit : Un nouveau héro pour la St Valentin
Stranger Things : La bande annonce finale de la saison (...)
Lore : Review des premiers épisodes
Trailers voDvd & co : 17 octobre 2017
[Exposition] Cité des sciences : Effets Spéciaux - Crevez (...)
Dead Again in Tombstone : Le Pacte du Diable [DVD / Blu-Ray] : La (...)
[Spectacle] The Pianist : La critique
Epouse-moi mon pote : Le concours
Milady : Les publications d’octobre 2017