341 connectés

American Gods : Review 1.06 A Murder of Gods

Date : 07 / 06 / 2017 à 13h00
Sources :

Unification


Après la claque du précédent épisode et sa future scène culte faisant intervenir des nouveaux Dieux, il fallait que la série parvienne à enquiller sur une suite suffisamment palpitante pour ne pas décevoir les spectateurs.

Après s’être échappé du commissariat, Ombre est toujours sous le choc de ce qu’il a vu. Voyageur a quant à lui des choses à cacher et heureusement que ses deux corbeaux sont là pour l’informer discrètement de certains mouvements. Les deux hommes se mettent donc en route vers une ville qui se veut être la quintessence d’une des plus grandes obsessions de l’Amérique : les armes. On comprend très vite qu’un ancien Dieu, annoncé il y a plusieurs mois lors de la promotion de la série est derrière tout ça.

Depuis ses débuts, nous avions bien compris qu’American Gods cherchait à interroger l’Amérique sur les éléments fondateurs qui la constitue. Avec cet épisode, la série prend un virage politique plus prononcé, et ce, dès la séquence d’introduction centrée sur des immigrants clandestins mexicains tentant de passer la frontière. Encore une fois, la série épate par sa capacité à évoquer des sujets sociétaux graves à travers les prismes du fantastique et du religieux. Le tout est mis en images avec suffisamment de scènes iconiques pour à la fois épater le spectateur et renforcer le propos. On aurait pu penser lors du commencement de la série que la mise en scène sophistiquée n’était que de l’esbroufe, mais nous avons en fait la confirmation hebdomadaire que ce n’est pas le cas. La critique de cet Amérique est dure, sans concession et donne à réfléchir sur son manque d’empathie envers les migrants illégaux, sa vision souvent déformée du christianisme et son obstination malheureuse à ne pas contrôler plus rigoureusement la vente des armes sur son territoire.

De son côté, Laura Moon va partir en vadrouille avec le Leprechaun et un autre camarade d’infortune, et chacun va essayer de tirer parti de cette alliance de circonstance pour arriver à ses fins. Leur road-movie est prétexte à des discussions inspirées sur l’identité, l’amour et la mort, ponctuées par des interventions désabusées et outrancières de l’irascible être mythologique roux. Ce dernier interprété par Pablo Schreiber, nous avait déjà épaté en maton bête et méchant dans Orange is the New Black et il donne ici encore une profondeur inattendue à son personnage.

Il faut noter que l’intégralité de cet épisode est constituée de séquences totalement inédites au roman. On aurait pu craindre que cela entraîne une baisse de qualité, mais la profondeur thématique reste égale à celle du livre. L’équipe artistique continue ainsi de nous régaler en offrant aux lecteurs du roman des moments inédits qui enrichissent grandement l’univers créé par Neil Gaiman.

Décidément, cette première saison d’American Gods ne cesse de surprendre par sa qualité et par sa capacité à nous entraîner hors des sentiers battus. La saison 2 étant déjà confirmée, nous n’avons pour l’instant pas à craindre qu’une annulation viennent briser son formidable élan de créativité, mais ce qui est arrivé à Sense8 doit néanmoins nous laisser sur nos gardes ! En attendant, profitons des deux derniers épisodes à venir de cette saison pour prendre notre pied comme rarement devant une oeuvre télévisuelle !

EPISODE

- Episode : 1.06
- Titre  : A Murder of Gods
- Date de première diffusion : 04/05/2017 (Starz)
- Réalisateur : Adam Kane
- Scénaristes : Seamus Kevin Fahey and Michael Green & Bryan Fuller

BANDE ANNONCE



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Star Trek Discovery : Review 1.15 Will You Take My Hand (...)
Altered Carbon : Review de la Saison 1
Star Trek Discovery : Review 1.14 The War Without, The War (...)
Star Trek Discovery : Review 1.13 What’s Past is (...)
The Alienist : Review du premier épisode
BAFTA : Les gagnants de la cérémonie 2018
Insectopia : la critique du jeu de rôle qui vous fera agiter vos (...)
Bandes Annonces & Co : 19 février 2018
La forme de l’eau - The Shape of Water : La critique
Jessica Jones : Krysten Ritter entre glamour et gothique
Roswell : Julie Plec pour réaliser le pilote du reboot (...)
[Spectacle] Pockemon Crew - Hashtag 2.0 reprise : La (...)
Cobra le Jeu de Rôle : La critique à coup de rayon delta
Bandes Annonces & Co : 18 février 2018
Marvel : Sony aurait pu se payer tous les personnages Marvel pour (...)