391 connectés

Wonder Woman : La critique

Date : 03 / 06 / 2017 à 14h05
Sources :

Unification


Wonder Woman est un excellent film de super-héros, original et apportant une véritable fraîcheur dans le paysage cinématographique actuel inondé de destructions massives.

En effet, l’intrigue principale se passe à la fin de la Première Guerre mondiale et si les moments de bravoure fonctionnent très bien, la majeure partie des combats, en dehors du final spectaculaire, gardent une échelle et un visage humain.

En 20 ans, seules deux autres super-héroïnes avaient eu droit à un long métrage leur étant consacré et on ne peut pas dire qu’Elektra et Catwoman était des plus convaincants. Wonder Woman se révèle non seulement plus abouti, mais est, à mes yeux, le plus réussi des films issus de l’univers DC porté sur les grands écrans ces dernières années.

De plus, à part une série télévisée culte, le troisième personnage de la trilogie des comics DC, en dehors de Superman et de Batman, n’a jamais été vraiment mis à l’honneur.

La réalisatrice Patty Jenkins remet les choses en place et montre qu’une femme est capable de faire un très bon film de super-héros. Sa mise en scène est fluide, malgré quelques scènes compliquées à chorégraphier, et elle a indéniablement mis sa patte dans une œuvre gardant un véritable humanisme et apportant une certaine luminosité à un univers DC plus sombre et mature que celui issu de Marvel.

Le scénario d’Allan Heinberg est très bien écrit. Il se focalise dans sa première partie sur l’île des amazones et la croissance de la petite Diana, fille de la reine Antiope. L’ouverture sur le monde humain actuel est très bien faite et l’humour de l’histoire est toujours bien amené, ne tapant jamais sous la ceinture ou faisant preuve de vulgarité.

Pour lutter contre la guerre dévastant les populations humaines, Diana va s’introduire dans le monde des hommes et mener son propre combat pour que l’amour et la paix règnent enfin sur l’humanité.

Pour incarner une héroïne aussi emblématique qui ne fasse pas ridicule, il fallait clairement le talent de Gal Gadot. Cette dernière est fort bonne et rend sa double personnalité crédible. Que ce soit dans les scènes intimistes ou les passages de combats, l’actrice est toujours à l’aise et en met plein les yeux.

Chris Pine est très bon en personnage humain proche de Diana. Le comédien donne une véritable épaisseur à un rôle d’homme au grand cœur et dévoué à sauver le monde.

Il faut aussi souligner les très bonnes apparitions de Connie Nielsen en reine des amazones et de Robin Wright en général en chef de ces dernières.

Les effets spéciaux sont remarquables et parfois spectaculaires. Les cascades sont bien chorégraphiées et la musique de Rupert Gregson-Williams n’est jamais trop intrusive.

Les décors d’Aline Bonetto et costumes de Lindy Hemming sont fort bien réalisés et donnent vraiment l’impression soit de se retrouver sur une île paradisiaque, soit de plonger en plein cœur de la Grande Guerre.

Il faut aussi saluer le magnifique travail sur la photographie de Matthew Jensen, coloré et lumineux pour l’île, sombre et dans les teints sépia pour l’année 1917.

Wonder Woman est un film remarquable qui présente d’une façon magistrale une femme incroyable luttant pour le bien de l’humanité. Outre l’installation très réussie de l’univers mythologique des amazones, il ouvre le récit sur le présent, laissant augurer de futures aventures de Diana tout aussi passionnantes à découvrir.

Avec une histoire solide, un personnage formidablement incarné par Gal Gadot, des effets spéciaux spectaculaires, et une mise en scène impressionnante, il ne faut pas passer à côté d’un personnage faisant vraiment honneur aux femmes et montrant une nouvelle facette, plus humaine et généreuse, des super-héros.

Dantesque et épique.

SYNOPSIS

C’était avant qu’elle ne devienne Wonder Woman, à l’époque où elle était encore Diana, princesse des Amazones et combattante invincible. Un jour, un pilote américain s’écrase sur l’île paradisiaque où elle vit, à l’abri des fracas du monde. Lorsqu’il lui raconte qu’une guerre terrible fait rage à l’autre bout de la planète, Diana quitte son havre de paix, convaincue qu’elle doit enrayer la menace. En s’alliant aux hommes dans un combat destiné à mettre fin à la guerre, Diana découvrira toute l’étendue de ses pouvoirs… et son véritable destin.

BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE

- Durée du film : 2 h 21
- Titre original : Wonder Woman
- Date de sortie : 07/06/2017
- Réalisateur : Patty Jenkins
- Scénariste : Allan Heinberg d’après l’œuvre de William Moulton Marston
- Interprètes : Gal Gadot, Chris Pine, Connie Nielsen, Robin Wright, Danny Huston, David Thewlis, Elena Anaya, Lucy Davis
- Photographie : Matthew Jensen
- Montage : Martin Walsh
- Musique : Rupert Gregson-Williams
- Costumes : Lindy Hemming
- Décors : Aline Bonetto
- Producteur : Deborah Snyder, Zack Snyder, Charles Roven, Richard Suckle pour Productrice, Warner Bros., DC Entertainment, Atlas Entertainment, Cruel & Unusual Films, RatPac-Dune Entertainment
- Distributeur : Warner Bros. France

LIENS

- SITE OFFICIEL
- ALLOCINÉ
- IMDB

PORTFOLIO

Wonder Woman


Copyright : © 2017 WARNER BROS. ENTERTAINMENT INC. AND RATPAC ENTERTAINMENT, LLC


Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Mamma Mia ! Here We Go Again : La critique
Hôtel Transylvanie 3 - Des vacances monstrueuses : La (...)
Une Pluie sans fin : La critique
Roulez jeunesse : La critique
Penché dans le vent : La critique
SDCC 2018 - Aquaman : La bande annonce ultra-spectaculaire de la (...)
SDCC 2018 - Shazam : La première bande annonce mi-comédie - mi (...)
SDCC 2018 - Star Trek Discovery : Des mini-épisodes et des (...)
SDCC 2018 - Godzilla 2 Roi des monstres : La bande annonce (...)
SDCC 2018 - Les Animaux Fantastiques - Les Crimes de Grindelwald (...)
Mamma Mia ! Here We Go Again : La critique
SDCC 2018 - Breaking Bad : Souvenirs et héritage 10 ans (...)
SDCC 2018 - Better Call Saul : Le rapprochement se précise
SDCC 2018 – Crazy Ex-Girlfriend : La dernière saison se (...)
Trailers voDvd & co : 22 juillet 2018