541 connectés

Une femme fantastique : La critique

Date : 11 / 07 / 2017 à 10h00
Sources :

Unification


Une femme fantastique aux prises avec une famille pleine de préjugés, doit se battre pour faire accepter sa différence, et son amour. Incompris.
Etre amoureuse d’un hétéro plus âgé, quand on est transexuelle, est un défi à la société. Présenté ici avec intelligence et émotion.

Il ne s’agit pas vraiment d’un film militant se défend l’auteur.
"Ce qui importe, c’est le film et sa résonance dans notre société." explique-t-il. "Autrement dit, même s’il ne s’agit pas d’un film militant, car il pose plus de questions qu’il ne donne de réponses, je serais ravi que des spectateurs militants s’en emparent. Qu’ils s’en servent, s’ils le souhaitent."

"Mon film est un Cheval de Troie." assume-t-il, " Il démarre comme un spectacle mais il contient d’autres sous-textes. J’ai un très grand respect pour ces minorités, mais je préfère le voir comme un spectacle que comme un pamphlet".

De fait, les protagonistes auraient pu tout aussi bien être "plus classiques". Le sujet n’est pas que le rejet de l’autre dans sa différence, il est aussi un plaidoyer pour plus de compréhension et de compassion, entre des êtres qui ne partagent pas le même mode de vie, dans la difficile période du deuil.

C’est toujours une bonne chose de dénoncer l’injustice et ici celle qui est faite à cette fantastique femme est évidente. Comment peut-on réclamer qu’on respecte son chagrin quand on est incapable de respecter celle de son prochain, ou sa prochaine ?
On conçoit la souffrance de la protagoniste. Ses contacts avec le défunt attestent de son intense sensibilité.

L’interprétation très réaliste, touche le spectateur au coeur sans verser dans le pathos. La mise en scène sobre et pertinente l’entraîne sur les pas de cette Femme fantastique avec finesse. Bien rythmé, le récit tient en haleine jusqu’à la fin et bénéficie d’une photo magnifique. Les effets de lumière sont intéressants et donnent du relief à chaque situation.

Un film à l’esthétique travaillée. Judicieux et subtil.

Un beau film. Touchant et utile.
Du bon cinéma.

Poignant.


SYNOPSIS


Marina et Orlando, de vingt ans son aîné, s’aiment loin des regards et se projettent vers l’avenir.
Lorsqu’il meurt soudainement, Marina subit l’hostilité des proches d’Orlando : une "sainte famille" qui rejette tout ce qu’elle représente. Marina va se battre, avec la même énergie que celle dépensée depuis toujours pour devenir la femme qu’elle est : une femme forte, courageuse, digne ... une femme fantastique ! .

BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE


- Durée du film : 1 h 44
- Titre original : Una mujer fantastica
- Date de sortie : 12 juillet 2017
- Réalisateur : Sebastián Lelio
- Scénaristes : Sebastián Lelio, Gonzalo Maza
- Interprètes : Daniela Vega, Francisco Reyes, Luis Gnecco
- Photographie : Benjamín Echazarreta
- Montage : Soledad Salfate
- Musique : Matthew Herbert
- Costumes : Muriel Parra
- Décors : Estefania Larrain
- Producteurs : Juan de Dios Larraín, Pablo Larraín, Sebastián Lelio, Gonzalo Maza
- Distributeur : Ad Vitam

LIENS


- SITE OFFICIEL
- ALLOCINÉ
- IMDB

PORTFOLIO

Une femme fantastique



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


L’Emmerdeur : La critique
Walk With Me : La critique
Transfiguration : La critique
Un vent de liberté : La critique
Baby Driver : La critique

SDCC 2017 - Blade Runner 2049 : L’inquiétante ambiguïté
SDCC 2017 - Ready Player One : Steven Spielberg et le Géant de (...)
SDCC 2017 - Battlestar Galactica : La réunion que les fans (...)
SDCC 2017 - The Flash : Une saison 4 moins sombre
SDCC 2017 - Arrow : Des histoires enfin différentes des saisons (...)
SDCC 2017 - Supergirl : Calista Flockhard sera enfin plus (...)
SDCC 2017 - Black Lightning / Legends of Tomorrow : Les infos des (...)
Ozark : Review des premiers épisodes
L’Emmerdeur : La critique
Trailers voDvd & co : 24 juillet 2017