340 connectés

Powerless : Review 1.07 - 1.08 Van v Emily - Dawn of Justice / Green Furious

Date : 16 / 04 / 2017 à 13h30
Sources :

Unification


Dans ces deux épisodes plutôt réussis, Powerless arrive à mêler habilement satire du monde des grandes entreprises et caractérisation des personnages principaux à travers des problèmes auxquels ils sont confrontés.

Ainsi dans le premier épisode Teddy tombe sous le charme de Green Fury interprétée par la piquante Nathalie Morales (Parks and Recreation). Notre geek va tout faire pour qu’elle prête attention à lui dans cet épisode, comme dans le suivant jusqu’à basculer dans une parodie délicieusement hilarante de lui-même. C’est une bonne chose que les scénaristes n’aient pas hésité à mettre en avant les défauts de ses qualités, étoffant ainsi la complexité du personnage.

Emilie va quant à elle se confronter à son irascible et incompétent boss Van Wayne. Remarquant qu’elle n’avait toujours pas son propre bureau, malgré sa position hiérarchique, elle décide d’organiser un concours de tir aux flèches contre lui. Elle ne sait pas que ce dernier n’a jamais été habitué à perdre. Nous découvrons l’hypocrisie savamment gardée de tous les salariés qui préfèrent faire semblant de perdre afin de ne pas se mettre en difficulté au sein de l’entreprise. Comme vous pouvez vous en douter le sens de la justice d’Emily va l’empêcher de suivre les recommandations de ses collègues.

Dans le second épisode, la jeune femme se voit empêchée par Van Wayne de pouvoir s’exprimer en présence des chefs exécutifs de l’entreprise. Là encore, son naturel va rapidement reprendre le dessus, ce qui va mettre en avant la lâcheté et l’incompétence de son boss. Ayant en début d’épisode sauvé Green Fury, cette dernière, qui lui est redevable, va lui apporter un sacré coup de pouce en acceptant de tourner une publicité pour l’entreprise de sécurité Wayne. Le message résolument féministe que voulait mettre en avant Emily va être mis en péril par le côté machiste des chefs exécutifs. Cela donne lieu à des scènes assez savoureuses qui mettent en avant l’aspect satirique de la série. Toujours dans ce deuxième épisode, Jackie se voit obligée d’amener sa fille au sein des locaux et va se rendre compte qu’elle n’est pas aussi proche de sa fille qu’elle le voudrait. Cela permet d’amener beaucoup d’émotions à l’histoire.

Ces deux épisodes de Powerless étaient plutôt réussis, parvenant à mêler habilement satire du monde des grandes entreprises et aspect super-héroïque. La série a atteint un réel un équilibre dans le traitement de ses intrigues qui laisse augurer une suite riche et prometteuse.

EPISODE

- Episodes : 1.08 – 1.09
- Titres : Van v Emily - Dawn of Justice / Green Furious
- Réalisateurs : Jaffar Mahmood / Greg Lisbe & Jared Miller
- Scénaristes : Michael McDonald / Dean Lorey

BANDE ANNONCE




Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Hollywood et la 1ère guerre mondiale : La review
American Gods : Review 1.08 Come to Jesus
American Gods : Review 1.07 A Prayer for Mad Sweeney
Fear The Walking Dead : Review des premiers épisodes de la saison (...)
The Leftovers : Review 3.08 The Book of Nora

Batman v Superman et Suicide Squad : Le pourquoi de l’échec (...)
Star Wars Han Solo : Ron Howard prend le train en marche
Game of Thrones : L’hiver est vraiment là
Watchmen : Damon Lindelof travaillerait sur une série pour (...)
La famille Fang [DVD] : La critique
Visages Villages : La critique
Trailers voDvd & co : 23 juin 2017
Hollywood et la 1ère guerre mondiale : La review
Dunkerque : L’affiche IMAX
Bandes Annonces & Co : 23 juin 2017