447 connectés

Iron Fist : Review des premiers épisodes

Date : 20 / 03 / 2017 à 14h00
Sources :

Unification


Après un générique qui reprend en partie l’esthétisme de celui du Millenium de David Fincher, nous découvrons enfin Iron Fist, une série centrée sur Danny Rand, un fils de milliardaires de retour à New-York alors qu’il avait disparu depuis 15 ans. Tout comme lui, on aurait pu penser que ce retour allait lui permettre de reprendre les clefs de l’entreprise (sans doute parce que nous avions trop regardé Batman Begins), mais personne ne le reconnaît. En fait, tout le monde pense que ses parents et lui sont morts lors d’un accident d’avion au-dessus de l’Hymalaya. Du coup, l’entreprise Rand est gérée par Ward et Joy Meachum, des proches avec qui il a grandi, et ces derniers n’acceptent pas vraiment de le reconnaître. Il faut dire qu’avec son look de " hipster SDF " et ses propos teintés de mysticisme oriental, le fils Brand n’inspire pas forcément confiance.

Si Daredevil, Jessica Jones et Luke Cage avaient un sous-texte fort (l’utilisation de la violence en opposition aux principes de sa foi, les femmes victimes de viol et la place des noirs aux États-Unis), Iron Fist se présente comme une pure œuvre de divertissement avec des problèmes plus terre-à-terre et qui s’inscrivent dans la prolongation du combat contre le Mal mené par Daredevil lors de la deuxième saison.

À l’issue de ces trois premiers épisodes, on peut déjà dire que la série souffre des mêmes problèmes de rythme que ses aînées, mais sait délivrer suffisamment de rebondissements et de scènes d’actions intenses pour maintenir l’attention du spectateur.... Sans oublier les cliffhangers frustrants de fin d’épisode, bien évidemment présents pour nous rendre accros. Pour l’instant, pas d’antagoniste principal en vue, ce qui change un peu de la formule habituelle, l’intrigue se focalisant sur la façon dont Danny Rand va pouvoir retrouver ses droits.

Finn Jones est plutôt convaincant dans le rôle-titre, même si on attend de le voir dans des scènes dramatiques ou de combat un peu plus poussées. Il dégage en tout cas le même capital sympathie entre aperçu dans Game of Thrones où il interprétait le bienveillant Loras Tyrell. Son caractère qui se définit ici entre un mélange de candeur, dû à sa longue absence, et d’opiniâtreté farouche parvient à être crédible, mais il faut voir comment cela va évoluer par la suite. Dans le rôle de Ward Meachum, Tom Pelphrey est irritant à souhait. Il hérite d’un rôle antipathique dans lequel il est plutôt à l’aise et qui change du rôle complexe et attachant qu’il avait dans la série Banshee, où il interpétait un ex-nazi tatoué jusqu’au coup de croix gammées devenu flic. Dans le rôle de sa sœur, Jessica Stroup livre une prestation correcte, même s’il faut avouer qu’elle est un brin irritante avec ses hésitations et ses atermoiements. Enfin, Jessica Henwick assure particulièrement dans le rôle de Coleen Wing, une enseignante d’arts martiaux à des jeunes issus de quartiers défavorisés. Charismatique et particulièrement douée pour le combat, une certaine alchimie avec Danny Rand peut déjà se faire sentir.

À ce stade, si le début est prometteur, difficile de dire si Iron Fist saura se montrer pleinement satisfaisant à l’issue de sa première saison. Pourvu que l’intrigue ne soit juste pas une simple introduction aux Defenders, la série qui réunira tous les super-héros de l’univers Marvel-Netflix. En attendant, deux personnages-clefs vus dans Jessica Jones et Daredevil ont déjà fait leur retour, dans le but de donner toujours plus d’ampleur et de cohérence à l’ensemble. L’introduction à la philosophie mystique et multi-dimensionnelle propre à Marvel promet des moments dépaysants et on a plus qu’à espérer que cela soit aussi bien exploité que dans Dr Strange, un modèle de fun et de savoir-faire !

EPISODES

- Episodes : 1.01 -1.02 – 1.03
- Titres : Neige cède sous les pas - Faucon fantôme prend son envol - Coup de poing canon tonnerre grondant
- Réalisateurs : John Dahl - John Dahl - Tom Shankland
- Scénaristes : Scott Buck – Scott Buck – Quinton Peeples

BANDE ANNONCE



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


The Leftovers : Review 3.02 Don’t Be Ridiculous
The Leftovers : Review 3.01 The Book of Kevin
Why Not : Review Saison 1
Powerless : Review 1.07 - 1.08 Van v Emily - Dawn of Justice / (...)
Powerless : Review 1.09 Emergency Punch-Up

Alien Covenant : Le chaînon manquant avec Prometheus
Les Gardiens de la Galaxie Vol.2 : Baby Groot grandeur (...)
Narnia 4 - Le Fauteuil d’argent : Joe Johnston pour adapter (...)
Thor Ragnarok : Kevin Feige minimise les similarités avec les (...)
Split / Incassable : Bruce Willis & Samuel L. Jackson (...)
Powerless : La série déprogrammée ?
Sainte Vierge : Virginie Efira pour jouer une none lesbienne chez (...)
De toutes mes forces : La critique
Welcome to Woodstock : Road Trip Hippie en Chansons
# Pire soirée : Les filles prennent la pose