90 connectés

John Wick 2 : La rencontre avec Keanu Reeves et Chad Stahelski

Date : 10 / 02 / 2017 à 12h15
Sources :

Unification


À l’occasion de la sortie du film John Wick 2, l’acteur Keanu Reeves et le réalisateur Chad Stahelski sont venus faire une conférence de presse.

Voici la retranscription des échanges qui ont eu lieu.

Attention ! Cet article contient certains spoilers mineurs sur le film.

Pourquoi avez-vous appelé votre film chapitre 2 (John Wick : Chapter 2) ?

Chad Stahelski : On voulait montrer qu’il s’agissait d’un nouveau chapitre dans l’histoire de la vie d’un homme qui est un mythe urbain.

Quel est l’ingrédient secret pour réussir une bonne trilogie ?

Keanu Reeves : Vous voulez dire seulement 3 films ? On en a déjà réalisé 2 et on s’est fait plaisir.

Chad Stahelski : Si vous avez un super monde, un super personnage, vous pouvez faire beaucoup de films. Il faut que l’univers soit intéressant avec une vraie mythologie derrière la narration. C’est la façon de raconter une histoire. Il peut alors y avoir plein de films, comme pour Star Wars, Le seigneur des anneaux, voire même ceux concernant la légende du roi Arthur.
Après le premier long métrage, on avait envie de poursuivre l’aventure, car on avait l’impression de ne pas avoir fini de raconter l’histoire du personnage.

Keanu, quel a été votre entraînement, le travail que vous avez fait sur vos gestuelles, le déplacement de votre personnage ?

Keanu Reeves : On a continué le même entrainement que sur le premier film : judo, jujitsu et usage des armes à feu et il y a aussi eu de la conduite de voiture. L’entraînement s’est fait sur plusieurs mois.

Chad Stahelski : C’était plutôt 5 à 6 heures d’entraînement par jour, beaucoup plus que ce que Keanu dit.

Keanu, vous alternez depuis quelques années des films d’action, avec des films d’auteur. Est-ce que cela vous convient ?

Keanu Reeves : Je suis chanceux d’avoir joué dans des films comme John Wick mais aussi sur The Neon Demon. Cela me convient, car cela me permet d’explorer différents genres.

Quelle a été l’influence du travail des sœurs Wachowski sur votre parcours et sur votre carrière ?

Chad Stahelski : Elles ont eu une grande influence, notamment dans la création du monde que l’on doit mettre dans son film, le soin des détails à y apporter, ainsi que le fait que chaque chose est importante dans un long métrage.
Elles m’ont montré comment rendre l’univers d’un film extraordinaire et crédible avec une immersion pour le public extraordinaire.

Keanu Reeves : L’entraînement pour Matrix m’a beaucoup influencé. De plus, nous sommes de la même école avec Chad, car on a travaillé ensemble sur la trilogie Matrix où il était chef-cascadeur, chorégraphe des combats et réalisateur de la deuxième équipe. Quand on travaille ensemble, on se comprend.
Ces films m’ont aidé à comprendre une certaine forme d’esthétisme et cela nous a donné un lien palpable entre nous.

Chad Stahelski : Quand j’y repense, c’était l’un des meilleurs moments de ma vie.

Quels réalisateurs vous ont inspiré ? Johnny To, John Woo ?

Chad Stahelski : Oui, ces réalisateurs m’ont inspiré.
Ma plus grande influence était Sergio Leone et ses focales, Akira Kurosawa, Bernardo Bertolucci pour ses cadrages. Pour les scènes d’action y a aussi beaucoup de John Woo et de Yuen Woo-ping.

Keanu Reeves : Des films coréens, des animés japonais.

Chad Stahelski : On aime le cinéma asiatique. Et aussi Jean-Luc Godard.
On est plutôt « vieille école ». On voulait une teneur années 70, mais avec un nouveau look comme ont réussi à le faire les Wachowski.

Comment est arrivé Laurence Fishburne sur le tournage ?

Keanu Reeves : je suis ami avec Laurence Fishburne que je vois de temps en temps. Plusieurs fois, on a parlé de la vie et il m’a souvent dit comment il avait aimé le premier John Wick et je lui ai dit que je pouvais lui envoyer le script. Puis j’ai appelé Chad et lui ai dit qu’il était intéressé et que ce serait bien de lui envoyer le scénario.

Chad Stahelski : Cela s’est fait rapidement. Je lui ai envoyé le script très rapidement quand Keanu m’a appelé et il a dit oui le même jour. C’était une bonne surprise qu’il soit aussi intéressé. Le scénariste avait écrit le rôle du roi des clochards en pensant à cet acteur, mais nous ne pensions pas qu’il serait intéressé.

Est-ce que cela n’a pas été un cauchemar de filmer la séquence avec les miroirs ?

Chad Stahelski : C’est un hommage à Opération Dragon. On a tourné les scènes en vrai et on a aussi utilisé la postproduction.
On voulait quelque chose d’artistique. On ne voulait pas faire que du combat dans cette séquence. On a trouvé amusant d’avoir les méchants dans un musée, et que certains combats se passent dans une exposition s’appelant Reflet de l’âme.
On a utilisé les effets spéciaux quand on ne pouvait pas faire autrement, mais on a beaucoup filmé en live en utilisant tous les trucs et astuces des caméras actuelles.

Comment a évolué John Wick ?

Keanu Reeves : Je pense que j’aime beaucoup John Wick et comment il est traqué. Il est seul et obligé de faire cette mission alors qu’il ne le veut pas.
Ce qui me touche, c’est son chagrin qui est profond et le fait qu’il se sente piégé. Quand il est forcé de faire une nouvelle mission, on voit sa personnalité double, car il hurle quelques secondes puis devient solide et calme.
Je pense que ce qui va rester chez lui, c’est un homme passionné soufrant d’un passé difficile et complexe.

Qu’est-ce que vous avez en commun avec le personnage puisque dans beaucoup d’article, on vous identifie à lui ?

Chad Stahelski : Persistance, obstination, volonté. C’est un dur.

Keanu Reeves : J’aime jouer ce personnage même si je ne suis pas un dur. J’espère l’être quand je le joue à l’écran. On a en commun une sorte de chagrin, cette volonté de se relever quand on est à terre et notre sens de l’humour.

Chad Stahelski : Des bonnes manières, une élégance de gentleman. Keanu va immédiatement protester, mais c’est un homme très humain, très attachant, à la fois très doux et très dur.

Pourquoi avoir été à Rome ?

Chad Stahelski : On voulait ouvrir l’univers en dehors de New-York, montrer quelque chose de plus majestueux. On voulait aussi montrer que le Continental existait dans toutes les capitales du monde.
On voulait trouver un lieu mélange d’ancien et de nouveau avec un côté esthétique ou tout brille et les Romains portent l’habit très bien.
Cela permet aussi de parler de la mafia, la gomorra, et on trouvait intéressant que les mythologies se croisent.

Où se passera le troisième épisode ?

Chad Stahelski : Le prochain volet se passera à Paris.

Keanu, vous faites vos propres cascades. Avez-vous le goût du risque qu’apportent les cascades ?

Keanu Reeves : Ce sont les cascadeurs qui font des cascades. Mais je fais autant de scènes d’action que je peux. J’adore cela. Quand on incarne un tel personnage, cela aide de faire ce genre de scène en tant qu’acteur. De plus, le public doit voir qu’il s’agit de moi pour que le personnage soit plus crédible.

Chad Stahelski : Keanu fait autant de scène d’action qu’il peut. L’un des grands points forts de John Wick est la crédibilité de ce que l’on voir à l’écran. Il y a des poses presque magiques dans certaines scènes. Mais il y a des moments où sa vraie personnalité transparait et c’est important qu’il soit crédible dans ses combats. C’est important d’avoir des acteurs qui font ce genre de scènes.

On parle d’une série TV autour de John Wick. Quelle est votre implication ?

Chad Stahelski : Je pense que c’est une bonne idée, car il y a une vraie mythologie autour du personnage.
Lionsgate a montré son intérêt et pour le moment, c’est en développement créatif, un moment où des scénaristes sont contactés.
On aimerait faire partie de la série et être impliqué dedans.

Dans le prochain film, est-ce que le personnage joué par Ian McShane pourrait avoir une place plus importante ?

Chad Stahelski : Le script est en cours d’écriture. Il y a quelques personnages du casting qu’on aimerait voir revenir et on voudrait aussi mettre de nouveaux personnages dans le prochain volet.

Pourrait-il y avoir un spinof sur certains personnages ?

Chad Stahelski : John Wick les a tous tué.

Quel est le compte de morts ?

Chad Stahelski : Plus que dans le premier, mais on ne peut pas vous le dire. Vous pourrez vous amuser à compter.

John Wick 2 est un excellent film d’action offrant des scènes de cascades impressionnantes et réalistes et proposant un personnage emblématique, véritable croque-mitaine des méchants et des tueurs. Vous pouvez en retrouver la critique prochainement sur Unification.

- SITE OFFICIEL

BANDE ANNONCE



GALERIE PHOTOS

John Wick 2 : La rencontre avec Keanu Reeves et Chad Stahelski



John Wick est Copyright © Lionsgate, 87Eleven et Thunder Road Pictures Tous droits réservés. John Wick, ses personnages et photos de production sont la propriété de Lionsgate, 87Eleven et Thunder Road Pictures.



 Charte des commentaires 


John Wick - Chapter 3 : De nouvelles informations sur le tournage (...)
John Wick - Chapter 3 : Une date de sortie officialisée
Ballerina : Le spinoff féminin de John Wick
John Wick 3 : Le scénario en cours d’écriture
John Wick 2 : Les affiches collectors
Deadpool 2 : La bande annonce finale
Perdu dans l’espace : La review de la saison 1
Solo - A Star Wars Story : Les Trading Cards de Topps
Homeland : Claire Danes confirme la fin de la série
Seven Seconds : Pas de suite pour la série Netflix
Marion : La critique
Ki-oon : Les sorties d’avril 2018
Les éditions Megara : Présentation de leur gamme de Livres Dont (...)
Bandes Annonces & Co : 20 avril 2018
Blackhawk : Steven Spielberg produit et pourrait réaliser le film (...)