494 connectés

EXCLU UNIF - Paris Manga & Sci-Fi Show : Interview de Christopher Judge

Date : 10 / 10 / 2015 à 14h10
Sources :

Unification


Christopher Judge, l’inoubliable Teal’c de Stargate SG1, était de retour à Paris Manga et Sci-fi Show pour la vingtième édition du salon. Unif l’a rencontré.

Vous venez souvent à Paris Manga, les fans de Stargate sont-ils toujours aussi actifs ?

Près de huit ans après la fin de la série, les fans sont toujours très présents et passionnés. J’en suis très heureux. Je suis content de venir à Paris et de profiter de l’ambiance faite par les fans.

Étiez-vous fan de science-fiction avant de tourner Stargate  ?

J’étais déjà un fan de science-fiction avant Stargate. J’ai cinquante ans, j’ai été bercé par Star Trek, par Star Wars. J’en ai beaucoup regardé à l’adolescence. Star Trek a été un déclencheur pour beaucoup de gens de ma génération.

Comment avez-vous intégré le cast de Stargate  ?

Quand j’étais plus jeune, mon colocataire révisait le script de Teal’c. A un moment où celui-ci était absent, j’ai pris le script. Une fois lu, j’ai appelé mon agent en disant que je voulais passer une audition pour cela. J’ai donc pris le rôle à mon colocataire.

Qu’est ce que ça fait de jouer un extraterrestre ?

C’est sympa.

Dans le cast principal de Stargate vous étiez le seul à avoir un maquillage, le signe Jaffa, est ce que c’était embêtant ?

Au début, lors de l’audition, il était prévu un maquillage complexe qui prenait trois heures de préparation. Quand j’ai été pris pour le rôle, ils ont allégé le maquillage. C’était très léger et beaucoup plus pratique. Du coup ça allait.

Avez-vous pu influencer les scénaristes sur la personnalité de Teal’c ?

J’ai eu beaucoup de liberté car les scénaristes eux-mêmes ne savaient pas trop où aller. Ainsi, ils m’ont laissé faire et j’ai pu beaucoup influencer le personnage.

Pouvez-vous nous raconter une anecdote sur Teal’c ?

Chaque jour était une anecdote. Je remercie beaucoup Michael Greenburg, producteur et réalisateur, parce que le plateau était comme je le voulais. C’était au top pour les acteurs. Le crédo de Greenburg, c’était "faisons-le jusqu’à ce que cela ne nous fasse plus rire". Du coup du premier au dernier jour de la série, on a beaucoup ri.

Est ce que Teal’c vous manque ?

Oui et non. C’est un peu paradoxal parce que j’ai été Teal’c pendant dix ans. Cela m’a fait du bien d’arrêter la série mais vu le temps que j’ai joué le personnage, cela crée des liens. Teal’c occupe une grande place dans mon cœur. J’aimerai beaucoup retourner en arrière et lui rendre visite. Mais s’il y avait un Reboot de la série, je ne pense pas que je le ferais. Cela prend beaucoup de temps et je préfèrerai le faire en film.

Avez-vous été tenté par la réalisation ?

J’écris un petit peu. Si j’étais réalisateur, je n’aimerai pas trop les acteurs. J’aime les acteurs en temps que personnes mais en tant qu’acteurs pas trop. Pour mon prochain projet, j’aimerai passer derrière la caméra mais j’aurai un petit ressenti par rapport aux acteurs et le fait de devoir les diriger.

Quels sont vos projets en tant qu’acteur ?

J’ai un nouveau travail. Je suis sur un gros projet mais je n’ai pas le droit d’en parler. Une annonce officielle sera faite au salon E3 l’année prochaine.


Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


SDCC 2020 : La Comic Con de San Diego sera en ligne et... (...)
SDCC 2020 : Vers une édition "à la maison" ?
SDCC 2020 : La Comic-Con de San Diego annulée pour la première (...)
Covid-19 : Le WonderCon refoulé par le Coronavirus
Cartoon Movie : Jour 2 de la 22ème édition
Star Trek Discovery : Jonathan Frakes et le nouveau casting de la (...)
The Batman : Robert Pattinson craint de tout gâcher
Jurassic World Dominion : L’importance des stars de la (...)
Lucifer : Un ajout important pour les saisons 5B et 6
Warrior : Review de la Saison 2
The Witcher : Eskel sera finalement incarné par Basil (...)
Manifest : Holly Taylor pour la série de mystère de NBC
Un monde ailleurs : La critique
Festival de la Finlande en 3 films : La programmation
Dirty Diana : Un drame érotique avec Demi Moore pour (...)