Inspecteur Kurokôchi Tôme1 et 2 : La critique

Date : 28 / 04 / 2015 à 08h07
Sources :

Unification


En mars dernier le jeune éditeur Komikku a sorti les deux premiers tomes de l’Inspecteur Kurokôchi.

Fiche Technique


Type : Seinen
Genre : Polar, Suspense
Dessinateur : Kôji Kôno
Scénariste : Takashi Nagasaki
Nombre de tomes : 2 (en cours)
ISBN Tome 1 : 978-2-37287-011-5
ISBN Tome 2 : 978-2-37287-012-2
Paru le : 19 mars 2015

Présentation de l’éditeur


Tome 1 :
Keita Kurokôchi est membre de la deuxième brigade d’investigation. C’est un inspecteur corrompu dont la connaissance des pires secrets des politiciens et hommes d’affaires de la préfecture lui confère un pouvoir énorme.
Ce flic fait horreur au novice Shingo Seike, officier envoyé par l’agence de la police nationale. Mais le jeune policier découvre bientôt chez le vieux ripou un objectif colossal que nul ne soupçonne !
Découvrez un polar haletant qui vous entraînera dans les mystères enfouis du Japon contemporain !

Tome 2 :
Une société secrète au sein de la police fondée sur le casse des 300 millions de yens, le plus grand mystère du Japon d’après-guerre !
Quelle est cette mystérieuse assemblée du cerisier, prête à tout pour étouffer les scandales liés à la police, y compris à assassiner ceux qui s’y intéresseraient de trop près ? Kurokôchi et Seike ont mis le pied dans un engrenage qui les dépasse. C’est un combat dangereux qui s’engage entre l’organisation secrète et le flic le plus corrompu du pays !

Décryptage


A l’écriture d’Inspecteur Kurokôchi, on retrouve Takashi Nagasaki, qui s’est déjà illustré comme le scénariste de Dossier A déjà chroniqué sur Unification

mais c’est surtout le complice de Naoki Urasawa sur bon nombre de ses œuvres Billy Bat, Monster, 20th Century Boys, Pluto, soit en tant que tanto (responsable éditorial), soit comme co-scénariste.
Forcément cela aiguise la curiosité.

Dans ce seinen, on suit un inspecteur assez atypique Keita Kurokôchi faisant parti de la deuxième brigade d’investigation. Atypique car, il est roublard, tricheur, manipulateur, corrompu et désinvolte. Le personnage devient rapidement tête à claque au possible de par son attitude. Et pourtant on se laisse séduire par le récit.

En effet l’objectif de Kurokôchi semble être de faire tomber les plus pourris que lui. Et d’ailleurs on ne sait pas s’il est totalement sincère dans sa démarche ou si c’est un réel profiteur, d’où cette perpétuelle ambiguïté. A côté de lui, Shingo Seike, un jeune premier intègre, se retrouve embarqué dans les manigances du flic ripou et découvre alors l’envers du décors des affaires auxquelles ils font face.

La mise en scène et la narration sont fines et intelligentes. Bien souvent on se demande comment Kurokôchi va se sortir de situations inextricables et les répliques de l’inspecteur font mouche à chaque fois.

Côté dessin, nous avons Kôji Kôno à qui l’on doit le manga Gewalt sorti en France chez Doki Doki. Même si le trait peut dérouter aux premiers abords, il a un atout indéniable. Il illustre parfaitement les expressions les plus vils de la nature humaine, donnant un côté très jubilatoire à la lecture.

En d’autres termes, Inspecteur Kurokôchi est une très bonne découverte qui plaira aux fans de polars et de complots. A conseiller vivement.


Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Star Wars - La Revue : Tout savoir sur le premier numéro
Indie Games T.2 : De l’Artisanat au Blockbuster
Doc Frankenstein : La critique du roman graphique des soeurs (...)
Comment survivre dans un film d’horreur : La critique du (...)
Aya et la sorcière : La critique du livre
Star Wars - Skeleton Crew : Jude Law pour la série Disney+ de Jon (...)
Willow : La première bande annonce de la série Disney+
Star Wars - The Mandalorian : Enfin une date de lancement pour la (...)
Indiana Jones 5 : La première image officielle
Shining Girls : Critique 1.07 Offset
Star Wars - Andor : Une saison 2 de 12 épisodes confirmée par (...)
Fast X : Quand Mamie Torreto s’emmêle
Mrs. American Pie : Ricky Martin pour le rôle principal (...)
Fingernails : Apple remporte à nouveau la timbale
GXT 834 Callaz : Le clavier mécanique par Trust