303 connectés

EXCLUSIF UNIF - TGS Springbreak 2015 : Entretien avec Greg Nicotero

Date : 16 / 04 / 2015 à 09h56
Sources :

Unification


Greg Nicotero est l’un des maquilleurs d’effets spéciaux les plus talentueux de sa génération. Il a à son actif une filmographie impressionnante où figurent des films tels que Kill Bill, Sin City ou L’antre de la folie. Grand maître de la série The Walking Dead, il y officie en tant que producteur exécutif, réalisateur et bien sûr superviseur des maquillages spéciaux.
Unification a eu la chance de le rencontrer lors de l’évènement officiel The Walking Dead au TGS Springbreak 2015.

Comment avez vous débuté votre carrière dans le maquillage d’effets spéciaux ?
J’ai grandi dans l’Est des Etats-Unis. Jeune j’avais pour passion de dessiner, m’informer sur les effets spéciaux, sculpter. J’ai pu rencontrer Georges Romero et Tom Savini qui étaient de grand noms à l’époque dans le maquillage et les effets spéciaux. A partir de cela, j’ai obtenu mon premier travail sur Le Jour des Morts Vivants et transformé ma passion en carrière.
 
Pour la série The Walking Dead, comment a été mis en place le look des zombies au tout début ?
Nous avons utilisé les dessins des romans graphiques comme inspiration. J’aimais vraiment le concept. Les zombies avaient l’air de vrais cadavres : ils avaient les lèvres retroussées, les gencives visibles, les yeux enfoncés dans le crâne, la structure osseuse proéminente. C’était important pour nous de retranscrire le dessin en créant les zombies de la série.
 
Il y a beaucoup de zombies différents dans la série, vous vous basez toujours sur les comics ou vous en inventez ?
Nous avons utilisé les comics comme point de départ. Nous utilisons mon imagination et celle de mon sculpteur pour créer des centaines de looks différents. Nous avons deux cents moules distincts de zombie complet. Nous utilisons des pièces de différents moules sur un même acteur. C’est pour cela qu’ils paraissent uniques tout le temps.
 
Combien d’heures faut-il pour fabriquer un zombie ?
Sur le plateau, chaque jour, 90 minutes pour mettre les prothèses et effectuer le maquillage d’un zombie. Mais si l’on compte à partir du tout début : le dessin, le moulage, la fabrication de la prothèse, c’est plutôt deux semaines.
 
Combien de personnes travaillent au maquillage des zombies ?
Habituellement 5 personnes mais quand nous avons besoin de plus de zombies, par exemple une foule, c’est 10 à 12 personnes.
 
Vous utiliser pour la série des animatroniques et des effets 3D, est ce que c’est vous qui les faites ou travaillez-vous en collaboration avec d’autre studios ?
Nous construisons tous les animatroniques dans notre studio de Los Angeles et nous les envoyons ensuite en Géorgie où la série est tournée. Tous les effets spéciaux physiques nous les construisons.
Pour les effets 3D, c’est une compagnie différente, spécialisée dans les effets spéciaux numériques qui s’appelle Stargate. Nous collaborons ensemble. Ils nous suivent pas à pas pour chaque scène où ils doivent intervenir.

Pour chaque épisode, quand commence la création des zombies ?
Elle commence avec le scénario et parfois nous avons un petit résumé un peu avant. Parfois, nous faisons un story-board pour être plus précis par exemple dans le premier épisode de la saison cinq, au Terminus quand Carol fait exploser le conteneur de gaz, un story-board a été fait pour s’assurer qu’il y ait tout ce qu’il fallait.
Nous avons habituellement huit jours pour filmer chaque épisode. C’est comme faire un film tous les huit jours car les épisodes sont vraiment ambitieux.
 
Vous êtes très impliqué sur la série. Outre les effets spéciaux, vous faites aussi la réalisation des épisode clés, vous êtes producteur. Y a t il une activité qui vous plait plus qu’une autre ou est ce complémentaire ?
C’est une bonne question. Je pense que c’est très complémentaire dans un show comme celui là, peu importe le rôle que l’on a sur le show, le but est de rendre la série encore meilleure. D’avoir pu avoir ces rôles différents, la confiance que l’on m a accordée pour pouvoir se diversifier sur cette série, c’est en fait le résultat de mon enthousiasme à toujours vouloir améliorer la série.
 
Vous avez une filmographie impressionnante, quel type de maquillage préférez vous faire, est ce les zombies ou autre chose ?
J’ai débuté ma carrière en faisant des maquillages de zombies, j’ai une passion pour cela. Vous savez, la meilleure facette de mon travail est que chaque jour est différent, chaque projet est différent. J’ai fait des maquillages de vampire pour Roberto Rodriguez. Pour Tarentino, j ai fait des maquillages invisibles par exemple une fausse tête ou une fausse partie du corps. Chaque réalisateur a un projet différent et chaque projet différent créé un challenge différent. C’est ce que j’adore dans mon métier, ces challenges variés.
 
Quand vous travaillez sur des films les demandes sont très précises ou vous pouvez faire des propositions ?
Je vais dire que la plupart du temps nous présentons nos idées basées sur le scénario. Un grand nombre de réalisateur ne sait pas à quoi leur demande peut ressembler, ils n’ont pas dans leur tête un look bien défini, ils donnent plutôt une idée et c’est nous qui présentons les créations.
 
En parallèle de The Walking Dead continuez-vous à travailler sur des films, et si oui quels sont vos projets là dessus ?
Je travaille sur le nouveau film de Tarentino, The Hateful Eight. En parallèle, j’ai aussi pas mal de projet sur des séries. Ces dernières semaines nous avons préparé la sixième saison de The Walking Dead.
Nous travaillons aussi sur des films en postproduction notamment le film avec Will Smith Concussion et The Disappointments Room un thriller horrifique avec Kate Beckinsale.
 
Allez vous travaillez sur le spin off de The Walking Dead, Fear The Walking Dead  ?
Nous avons filmé le premier épisode et dans les semaines qui viennent, nous allons filmer le reste de la première saison qui comprendra six épisodes.
 
Y aura t’il une différence entre les maquillages ?
Je pense que dans The Walking Dead les zombies errent depuis longtemps et sont très décomposés tandis que le spin off se déroule très tôt dans l’apocalypse. Les zombies seront plus frais ?
 
Verra-t’on autant de zombies ?
Je ne sais pas encore…


 


Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


SDCC 2020 : La Comic Con de San Diego sera en ligne et... (...)
SDCC 2020 : Vers une édition "à la maison" ?
SDCC 2020 : La Comic-Con de San Diego annulée pour la première (...)
Covid-19 : Le WonderCon refoulé par le Coronavirus
Cartoon Movie : Jour 2 de la 22ème édition
The Boys : Un spin-off en préparation pour Amazon
Avatar 2 : Les dernières nouvelles des suites
The Third Day : Review 1.03 The Ghost
Loki : Le dieu de la malice reprend lui aussi le chemin des (...)
Lovecraft Country : Review 1.07 I Am
Watchmen : Il est temps d’ouvrir les portes de la (...)
Peter Pan & Wendy : Une Fée Clochette venue de Grown-Ish pour (...)
Les trois jours du Condor : La critique
Big Sky : Les premiers aperçus de la série ABC
Apple Original Films : Un gros contrat signé avec Joe & (...)