263 connectés

EXCLUSIF UNIF - Paris Manga 2014 : Rencontre avec Dolly Vanden

Date : 28 / 11 / 2014 à 10h40
Sources :

Unification



Lors du salon Paris Manga, nous avons rencontré Dolly Vanden, comédienne et chanteuse, qui nous a parlé d’une facette de son métier, le doublage.

Pouvez vous nous raconter votre parcours et ce qui vous a amené à faire du doublage ?
J’ai commencé mes classes comme il se doit, sur scène. J’étais comédienne de théâtre et j’avais la chance d’être dans une compagnie qui avait son propre théâtre si bien que l’on jouait à peu près 250 représentations par an. Quand je suis arrivée sur Paris, je venais du sud de la France, j’avais plus de mille représentations derrière moi ce qui m’a permis de rechercher non seulement au niveau du théâtre mais aussi de la télévision et dans le domaine de la voix puisque c’est le métier de comédienne dans une de ses particularités c’est à dire dans le travail de la voix.

Quel est le premier doublage que vous avez effectué  ?
Le tout premier, j’étais tellement terrorisée, c’était un tout petit rôle, je dis deux phrases sur un téléfilm dont je ne sais plus le nom. Suite à ce téléfilm, j’ai eu de la chance de pouvoir répondre à une demande qui était faite à l’époque qui était assez rare, on cherchait des femmes capables de doubler des voix d’enfants. Je me suis proposée, on m’a fait faire des essais dans ce sens pour voir si j’étais crédible. J’ai dû l’être parce que c’est aller très vite.Je faisais du doublage depuis un mois ou deux lorsque l’on m’a proposé les deux rôles principaux dans un dessin animé qui est devenu culte depuis, qui s’appelle les Razmockets. Et j’ai décroché ces essais là.

Quel personnages doubliez-vous dans les Razmockets ?
Les grumeaux. Il y a plusieurs personnages principaux. Il y en a deux qui sont des jumeaux qui s’appellent Alphonse et Sophie.

Dans ce type de travail vous écoutez les voix originales, vous vous en inspirez ?
Bien évidemment, on écoute la version originale et on essaie de s’en rapprocher

Avez vous travaillé sur du doublage de film ?
J’ai doublé des comédiennes. Sur des séries, sur des téléfilms, sur des films.

En quoi le travail est différent de celui sur les dessins animés ?
Il est différent parce que quand on double un film on est tenu de faire ce que l’actrice propose, on est obligé, on est vraiment très encadré. Respecter le sens des phrases qu’elle dit, des mots quelle dit mais surtout comment elle les dit dans quelle sensibilité ce qui n’est pas le cas en dessins animés. En dessin animé, on est beaucoup plus libre que ça, si on a beaucoup plus de fantaisie que ce qui est proposé, on peut arriver à le faire passer quand même on s’inspire de la version originale mais on peut partir un peu plus loin que quand on double un film.

Avez vous travaillé sur des dessins animés qui n’étaient pas encore fait ?

Oui, cela s’appelle de la création de voix, j’ai fait ça plusieurs fois, sur plusieurs dessins animés que je n’ai pas vu d’ailleurs. J’ai aussi utilisé cette technique sur les Guignols de Canal Plus sur lesquels j’ai travaillé pendant une douzaine d’années. Très souvent, on avait des scènes à jouer, on n’avait pas d’image et les marionnettes jouaient après sur nos voix, elles étaient filmées après.

Combien de personnages faisiez vous sur les Guignols ?
Sur une douzaine d’années, j’ai fait plein de personnages différents, je suis incapable de vous dire exactement qui. C’était souvent ce que l’on appelle les inconnus c’est à dire les gens qui passe. Je n’étais pas dans l’imitation, j’étais vraiment dans la création de la voix c’est à dire quelqu’un dont on a pas forcement la couleur de voix en tête, un personnage lambda notamment dans les petits films que l’on voit en lucarne, là on peut proposé des voix.

Vous avez doublé un personnage dans un épisode de Stargate SG1
Tout à fait, j’ai doublé le Docteur Michaels. C’était la guest d’un épisode qui s’appelait Prisonnière des Glaces.

Le fait que ce soit de la science fiction a-t-il changé quelque chose ?
Non ,cela ne change pas le travail on est toujours à écouter et à regarder ce que l’actrice propose et de se rapprocher le plus près possible peu importe que ce soit une comédie, de la science fiction un film dramatique, on est comédien. En sachant en revanche que moi j’aime bien la science fiction. J’aime bien cet univers.

Avez vous fait beaucoup de doublage dans cet univers
En science fiction, j’ai fait plusieurs Stargate. Non je n’ai pas énormément de souvenir. Pour tout vous dire, il faudrait vraiment que je regarde mon cv de doublage car je ne me rappelle pas de tout ce que j’ai doublé mais je n’ai pas forcement de nom de série qui me revienne en mémoire par rapport à la science fiction.

Pouvez-vous nous parler des différences de temporalité de travail entre le doublage, les films et le théâtre ?
Cela n’a rien à voir quand on tourne sur un film ou au théâtre, on a un énorme temps de préparation. Sur une pièce de théâtre, on a au moins un mois de répétition pour rentrer dans le rôle, sur un film, on peut parfaitement travailler plusieurs jours chez soi, c’est d’ailleurs souvent le cas ensuite on travaille avec le metteur en scène. Ce sont vraiment des rôles qui sont avec une longue préparation et ensuite sur le tournage on va très vite. Et évidemment quand on est sur une scène de théâtre, c’est chaque soir des one shot. Mais là le doublage c’est différent c’est à dire que l’on a juste le temps de regarder la scène et puis il faut y aller donc on n’a pas tout le temps de préparation que le comédien peut avoir d’où souvent des scènes qui sont en dessous de ce qu’a fait le comédien original.

Actuellement sur quoi travaillez-vous et quel sont vos projets ?
Je viens de terminer une série culte, Dora l’Exploratrice qui s’arrête et repartira sur une autre mouture une autre formule ou malheureusement je ne suis pas de la partie.

Quelle voix dans la série ?
Je fais Babouche et Diego dans Dora l’Exploratrice. En ce moment, je suis sur Gulli dans un dessin anime de science fiction. Je fais l’assistante du professeur et ça s’appelle les Invizimals. Je fais aussi Calimero, je suis la maman de Calimero en ce moment sur TF1. Je viens de terminer toute une série de documentaire sur arte et une série de concert puisque je suis chanteuse également. Quant au projet comme je suis superstitieuse, je ne dirais pas ce qui est en préparation.


Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


SDCC 2020 : La Comic Con de San Diego sera en ligne et... (...)
SDCC 2020 : Vers une édition "à la maison" ?
SDCC 2020 : La Comic-Con de San Diego annulée pour la première (...)
Covid-19 : Le WonderCon refoulé par le Coronavirus
Cartoon Movie : Jour 2 de la 22ème édition
Avatar 2 : Le combat est engagé sur les plateaux de tournage
Raised by Wolves : Review 1.08 Mass & 1.09 Umbilical
The Flash, Legends Of Tomorrow, All American… : Les (...)
Westworld : Chaque saison est une réinvention
Kajillionaire : La critique
Our Flag Means Death : La comédie de pirates de Taika Waititi (...)
9-1-1 Lone Star, ACS Impeachment et Pose : Les séries de Ryan (...)
Die Hart : Quibi commande une saison 2
Runequest : La critique des aventures dans Glorantha
Netflix - Bandes annonces : 27 septembre 2020