411 connectés

Paris Manga : Le Cinquième Docteur nous répond

Date : 21 / 11 / 2014 à 09h15
Sources :

Unification


Dans le cadre du Salon Paris Manga et SciFi Show, nous avons pu interviewer l’acteur Peter Davison, interprète entre autre du cinquième Docteur.

Quand vous a-t-on proposé de jouer Doctor Who et comment ?

On m’a proposé le rôle en 1981 et je n’ai même pas eu besoin d’auditionner, on m’a passé un coup de fil car j’avais déjà travaillé sur une autre série TV avant. Le producteur de cette série est devenu ensuite celui de Docteur Who. Il a juste passé un appel un soir en me demandant si je voulait être le cinquième Docteur.

Il y avait déjà eu quatre interprètes du Docteur et c’était une série renommée. Comment avez vous appréhendé le rôle ?

Le truc avec Doctor Who c’est que l’on est choisi pour être différent des Docteurs précédents. Même si l’on joue le même personnage, le but est de repartir de zéro et de trouver son propre Docteur. J’ai grandi en regardant les deux premiers Docteurs. J’avais douze ans quand j’ai commencé à regarder le programme. Je savais exactement comment la série marchait.

Vous a-t-on consulté pour votre costume et la personnalité du Docteur que vous alliez incarner ?

J’étais beaucoup plus jeune que les précédents acteurs donc je me disais que je pourrais courir plus vite. Le producteur m’a dit : je veux quelqu’un de jeune et d’excentrique. C’est comme cela que j’ai eu l’idée du criquet qui est un sport anglais et que j’ai suggéré que mon costume soit basé sur un joueur de criquet.

En 2007 vous avez joué dans Children in need (Time Crash), que pouvez vous nous en dire ?

David Tennant était le dixième Docteur. Le tournage de Children in need a eu lieu à Londres. Steven Moffat, qui est le producteur actuel, avait écrit un épisode à propos du dixième Docteur qui rencontrait le cinquième Docteur. Et après ça le dixième Docteur a épousé ma fille et est devenu mon gendre.

Et parlez vous de Docteur Who entre vous ?

Oh non, quasiment jamais.

Pour le cinquantième anniversaire vous avez réalisé The Five(ish) Doctors Reboot, comment vous est venue l’idée ?

Je pensais que les anciens Docteurs ne serait pas impliqués dans l’épisode du cinquantième anniversaire. L’idée c’était que ces anciens Docteurs essayaient de s’incruster dans le cinquantième anniversaire. C’est une idée que j’ai eu dans une convention car quelqu’un m’a posé la question pour savoir si j’allais être invité. J’avais répondu que je ne pensais pas, mais que si jamais cela ne se faisait pas, je le ferais moi-même. C’est cela qui a donné le point de départ. Puis l’idée s’est développée.

Comment êtes vous arrivé à convaincre tous le monde de participer ?

J’étais inquiet au départ. Cela s’est passé il y a exactement un an, Sylvester McCoy était à Paris Manga et je lui ai demandé s’il pouvait revenir un peu plus tôt pour filmer cet épisode. Sylvester devait visiter Paris le lundi et à la place il est rentré pour pouvoir filmer avec les autres. Ils étaient inquiets au début mais au final tout le monde étaient ravis d’être là et de participer.

Est ce que vous continuez à regarder la série ?

J’ai deux fils qui ont 13 et 15 ans et je regarde la série avec eux tous les samedis. Je vieillis un peu et je comprend de moins en moins ce qui se passe donc je suis obligé de leur demander des explications !

Qu’avez vous pensé de la huitième saison ?

J’ai aimé parce que j’ai grandi avec le premier Docteur que j’aimais beaucoup. Il était un peu plus âgé donc ça me plaît. Mon fils n’était pas très enthousiaste mais en regardant la saison ça lui a plu aussi.

J’ai appris que vous allez participer à Doctor Who Symphonic Spectacular.

L’année dernière j’ai présenté un morceau au BBC Proms. Cela s’est très bien passé. On m’a demandé de revenir. Mon travail est simplement de présenter les morceaux et de les introduire. C’est très facile, c’est l’orchestre qui fait tout le travail.

Vous avez joué de nombreux rôles dans des séries et des films et on vous parle toujours du Docteur, comment le vivez-vous ?

J’en suis très heureux.Je me suis rendu compte très jeune qu’une fois qu’on devient le Docteur on est le Docteur pour la vie. Ce qui compte c’est que cela ne m’a pas empêché de jouer d’autres types de rôles. Pour moi c’est parfait, je suis très heureux de revenir à Doctor Who et ensuite de travailler sur autre chose. Si cela m’avait empêché de jouer d’autres personnages, j’aurais essayé de prendre un peu plus mes distances mais dans l’état actuel des choses, cela me convient. Je serais toujours le Docteur numéro Cinq.

Quand vous jouez des rôles tel qu’Henry Sharpe dans Londres : police judiciaire, appréhendez vous le rôle de manière très différente de celui du Docteur ?

La méthode est la même mais la différence est qu’il y a beaucoup plus d’informations sur le Docteur : il a 900 ans, c’est un seigneur du temps , venant de Gallifrey... Quand on joue un vrai personnage, il a une famille une maison, une histoire derrière lui. Même si la méthode est la même, c’est plus facile. Le Docteur est certainement le personnage le plus dur à jouer.

Sur quoi travailler vous actuellement et quels sont vos projets ?

Je viens de terminer une pièce de théâtre à Londres, ce que je n’avais pas fait depuis douze ans. Maintenant je vais travailler sur le Symphonic Spectacular et après ça je n’ai pour l’instant rien de prévu. Je vais en Australie pour le nouvel an. Donc pour les prochains mois je suis occupé. Pour la suite, j’attends que le téléphone sonne...


Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


SDCC 2020 : La Comic Con de San Diego sera en ligne et... (...)
SDCC 2020 : Vers une édition "à la maison" ?
SDCC 2020 : La Comic-Con de San Diego annulée pour la première (...)
Covid-19 : Le WonderCon refoulé par le Coronavirus
Cartoon Movie : Jour 2 de la 22ème édition
Invasion : Riz Ahmed & Octavia Spencer pour le film Amazon (...)
Dawson City, le temps suspendu : La critique
Don’t Look Deeper : La bande annonce de la série (...)
L’ange du chaos : L’intégrale chez Pocket
Cinéma - Bandes Annonces : 4 août 2020
Transformers - La trilogie de la guerre pour Cybertron : Review (...)
Splinter Cell : Une série animée écrite par Derek Kostad
The Morning Show : La saison 2 réécrite pour refléter (...)
Projet Tom Cruise : Christopher McQuarrie monte dans la navette (...)
La belle et la bête : Alan Menken dévoile le titre de la série (...)