378 connectés

SDCC 2014 - Penny Dreadful : La sexualité (encore) au cœur de la saison 2

Date : 06 / 08 / 2014 à 15h15
Sources :

Collider


Modéré par Aisha Tyler (qui était au moins aussi excitée d’être là que les fans dans la salle), le panel 2014 réunissait le showrunner John Logan et les acteurs Josh Hartnett, Reeve Carney et Harry Treadaway. L’absence de la française Eva Green a été très remarquée.

Il s’agit clairement d’un projet de passion pour Logan, qui a passé dix ans de sa vie à réfléchir sur la série, et il a ouvert le pannel en révélant combien il était emu d’être enfin de ce côté d’une scène Comic-Con. L’idée pour pour la série lui est venue lors de la lecture de Wordsworth et beaucoup d’autres poètes romantiques au cours d’une période de profonde dépression, et enfin Frankenstein de Mary Shelley, qui le faisait pleurer. Fasciné par le monde évoqué par cette littérature, il a commencé à concevoir une idée pour la série, qui selon lui, est vraiment « le monstre en chacun de nous... la chose que nous devons embrasser, la chose qui fait de nous qui nous sommes vraiment ».

Logan est revenu sur cette idée à plusieurs reprises au cours du panel : que les dons et les malédictions peuvent être une seule et même chose. Il a abondamment parlé de la manière dont son identité en tant qu’homme gay a influencé et a renseigné la série : grandir gay à une époque où c’était moins accepté, il se sentait souvent aliéné, et a finalement réalisé que la chose qui fait de lui qui il était le différencie également de tous les autres, un voyage que la plupart des personnages de la série doit également entreprendre, mais d’une manière un peu plus littérale.

Bien sûr, les personnages de Hartnett et Carney ont ce que vous pourriez appeler une liaison au milieu de la saison, dont Logan a dit : « en tant qu’homosexuel, je pensais que ce serait corrompu et inorganique de ne pas faire face à toutes les formes de sexualité sur cette série » continuant en ajoutant que les questions de classification (si Ethan et Dorian étaient gay, ou bi, etc) sont largement hors de propos : les téléspectateurs, dit-il, devraient prendre une approche moderne, du XXIème siècle, pour le contenu de la série, bien qu’elle se déroule à l’époque victorienne.
De même, lorsque plus tard, des membres de l’audience ont posé des questions sur le personnage de Green, pour qui le sexe déclenche la possession démoniaque, il a déclaré rapidement et avec force qu’il n’y avait pas corollaire stricte entre la sexualité féminine et le mal sur la série, et a nié que les téléspectateurs étaient censés déduire que Vanessa a été puni pour ses actions. La saison suivante, a-t-il révélé, développera davantage toutes les relations des personnages, y compris leurs mœurs sexuelles.

Un autre thème récurrent tout au long du panel a été le manque d’expérience de Logan en tant que scénariste pour la télévision (malgré ceux impressionnants au cinéma et au théâtre), et comment ce contexte (ou son absence) a informé son écriture de la série.

Lui et Hartnett ont déclaré qu’ils ont discuté de la trame de fond de son personnage, une création originale, contrairement aux personnages de Carney ou Treadaway, beaucoup, et Logan dit qu’il espérait faire plus d’épisodes centrés exclusivement sur la trame de fond d’un seul personnage, comme il l’a fait cette saison avec Vanessa.
Il a décrit cette saison comme, essentiellement, une ouverture à l’histoire qu’il veut raconter, qui dans la saison à venir sera beaucoup plus vaste et complexe, avec plus de menaces pour les personnages centraux et une plus grande variété d’éléments surnaturels.

Il a dit que quelqu’un lui avait donné le conseil que la télévision est au sujet de la famille, et donc il structuré ces huit premières heures à fonder une famille, dont il peut maintenant jouer et évoluer au cours des épisodes et des saisons à venir.

Cela correspond, également, à sa manière d’aborder les textes sur lesquels il a fondé sa série : alors qu’il s’inspire de toute évidence de la littérature classique, il ne va pas coller de trop près ces textes. Il a dit que tuer Van Helsing si rapidement, par exemple, a été particulièrement "joyeux", car ça a montré qu’ils n’étaient pas simplement intéressés à recréer le texte sacré, pas seulement raconter l’histoire. Comme il le dit : « nous respectons ce que nous avons, mais nous nous sommes libérés : venez avec nous ».

En bref :

  • L’inspiration pour les vêtements de Dorian Gray : David Bowie, Mick Jagger. Ou, sur la base de son propre habillement, Reeve Carney lui-même.
  • La série, qu’il a planifié sur trois saisons, conduira lentement à l’histoire de Dracula.
  • L’une des principales frustrations de Logan cette saison a été de ne pas avoir un méchant qui pouvait parler, et ce sera corrigée la saison prochaine sous la forme de Helen McCrory, qui a joué la spiritualiste Mme Kali dans deux épisodes cette saison.
  • Simon Russell Beale sera également un régulier la saison prochaine.
  • La saison prochaine, la Créature sera forcée de choisir un nom pour lui-même, qui sera le nom d’un autre poète romantique.
  • Treadaway pense que les Frankenstein et la Créature ont des problèmes similaires en ce qu’ils « ont tous les deux grandi avec trop de poésie ».
  • Nous aurons à voir le portrait de Dorian « à un moment donné », ils allaient en montrer une version à la fin de cette saison, mais ont finalement décidé d’attendre.
  • Dans la prochaine saison, Ethan va savoir exactement ce qu’il est capable de faire, et aura à traiter avec les conséquences. Nous allons également en savoir plus sur son passé, et ce à quoi il essaie d’échapper : son père était un titan de l’industrie dans l’Ouest, et le traitait terriblement, jusqu’à ce que quelque chose se passe qui a conduit à sa malédiction actuelle (ou peut-être sa bénédiction), qui l’a poussé à courir.
  • La relation entre Vanessa et Ethan sera un thème central de la prochaine saison.

Diffusé entre avril et juin 2014, Penny Dreadful a été renouvellée pour une deuxième saison de dix épisodes, qui devrait être diffusée en avril 2015.



Penny Dreadful est Copyright © Desert Wolf Productions et Neal Street Productions Tous droits réservés. Penny Dreadful, ses personnages et photos de production sont la propriété de Desert Wolf Productions et Neal Street Productions.



 Charte des commentaires 


Penny Dreadful - City of Angels : 2 acteurs rejoignent le (...)
Penny Dreadful - City of Angels : Daniel Zovatto pour le spin-off (...)
Penny Dreadful : Fin de parcours pour la série (SPOILERS)
Penny Dreadful : Une affiche sublime et effrayante
Penny Dreadful : La première photo officielle de la saison (...)
Chroniques Oubliées Contemporain : La critique des 2 campagnes et (...)
Cinéma - Bandes Annonces : 20 février 2019
Doom Patrol : 1.01 Pilot
Jessica Jones / The Punisher : Séries officiellement annulées, (...)
La grande aventure LEGO 2 : La critique
Game of Thones : La série fait la couverture d’Empire
Harley Quinn : Le personnage en danger ?
Why Women Kill : Une nouvelle actrice annoncée
Grâce à Dieu : La critique
Nancy Drew : Kennedy McMann dans le rôle titre