663 connectés

Defiance : Notre tête-à-tête monégasque avec Julie Benz

Date : 19 / 06 / 2014 à 17h10
Sources :

Unification France


A quelques heures de la diffusion de la saison 2 Outre-Atlantique, découvrez notre interview en marge du Festival de Télévision de Monte-Carlo 2014.

Notre passage à Monaco avait pour principal but d’interviewer quatre acteurs de la série Defiance : Grant Bowler, Julie Benz, Jaime Murray et Tony Curran. Malheureusement, les créneaux ont été annulés par l’organisation du Festival mais nous avons quand même pu interviewer l’interprète d’Amanda Rosewater lors de la soirée organisée par Syfy/CanalSat dans les Jardins Méditerranéens du Monte-Carlo Bay le 9 juin dernier.

Vous êtes là pour promouvoir la saison 2 de Defiance qui sera diffusée dans 2 semaines maintenant.
Oui, c’est même dans 10 jours.

Vous êtes impatiente de voir la réaction du public ?
Oui car en tant qu’acteurs nous n’avons encore rien vu du tout, c’est donc très excitant que la série soit diffusée car nous allons la voir.

On ne vous montre jamais le résultat final avant la diffusion ?
J’aime voir quand c’est diffusé avec tous les effets. Ça ne dérange pas certains acteurs de la voir sans les effets spéciaux mais personnellement je préfère le voir avec tout abouti. Donc j’aime attendre jusqu’à ce que le public le voit.

Vous avez donc une soirée réservée pendant laquelle vous n’êtes pas disponible ?
Chaque jeudi soir à 20h00, c’est là que je suis, devant ma télévision.

A la fin de la saison 1, votre personnage est dans une situation très différente du début de la série. Quel est son état d’esprit au début de la saison 2 ?
J’aime dire que dans la saison 1 Amanda est comme Blanche-Neige et dans la saison 2 c’est Sucker Punch. Nous voyons une Amanda plus sombre qui se débat réellement. Tout ce par quoi elle se définissait a disparu : sa sœur a disparu et la ville de Defiance a changé. Elle lutte vraiment pour s’intégrer et trouver sa voie dans le monde. Elle ne prend probablement pas les meilleures décisions.

Nous allons être surpris par ses choix ?
Oui. La saison 2 c’est un peu comme un pull qui a un accroc et que vous commencez à tirer dessus. Et au final vous vous retrouvez avec une pelote complète. C’est Amanda.

Si la série était renouvelée, comment voyez-vous votre personnage dans disons deux saisons ?
C’est très difficile, ils m’ont créée un arc incroyable pour la saison 2 et c’est très difficile pour moi d’imaginer où ça ira à partir de là (...) En tant qu’actrice, j’ai pu faire tout ce que j’ai jamais voulu et je ne sais pas ce qu’ils ont en tête pour la saison 3. Je ne peux même pas l’imaginer.

Quand vous avez signé pour Defiance, vous saviez ce qui vous attendait dans la saison 1, dans la saison 2 ?
Non, je veux dire ils vous donnent une idée d’un arc mais les choses changent en cours de tournage. Certaines histoires marchent, d’autres non, des décisions sont prises, il y a des changements et ça ne finit pas toujours de la manière dont c’était prévu. De mon avis, cela finit toujours mieux que ce qui était prévu.

Le fait qu’il y a un jeu vidéo change-t-il quoi que ce soit ?
Nous ne sommes pas du tout impliqué dans le jeu vidéo. L’an dernier, un avatar avait été créé suite à un concours dans le jeu vidéo et c’est devenu un personnage dans la série. Et nous le verrons apparaître dans cette saison.

Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur les nouveaux personnages ?
Je ne peux rien dire sinon ils vont avoir ma tête [rires].

Comment expliquez-vous le succès de Defiance alors que la mode est aux vampires, aux zombies ?
Je regarde Defiance comme un drame politique, un peu un soap opera, il y a des drames familiaux, et un peu de western, tout ceci emballé dans la science-fiction. Elle utilise la science-fiction comme moyen de narrer les histoires ; des histoires dures sur les relations, la politique, la religion, l’immigration. Et je pense que dans le monde dans lequel nous vivons nous n’aimons pas que l’on nous nourrisse de réponses toutes faites, je pense qu’il faut se poser des questions et que Defiance fait ça très bien.
Si nous devions reconstruire, qu’est ce que l’on garde, qu’est-ce que l’on perd, qu’est-ce qui devient important, qu’est-ce qui s’éloigne ... et je pense que Defiance le montre très bien.

La première saison de Defiance se limitait à la ville et ses alentours. En verrons-nous davantage cette saison ?
Oui vous allez voir Los Angeles, ce qui s’y est passé, et dans d’autres villes (sans rien dévoiler). Nous allons explorer le monde en dehors de la ville de Defiance.

Les gens se demandent ce qui s’est passé dans le passé.
Si vous jouez au jeu vidéo, vous savez ce qui s’est passé à San Francisco ...

Quel est votre sentiment sur la fin de la série Dexter ?
Vous savez je me rappelle avoir regardé la fin des Sopranos et tout le monde disait qu’ils ne comprenaient pas. Et cinq années plus tard, les gens l’ont déclaré meilleure fin d’une série.
Je pense qu’avec du temps et de la distance, les fans vont comprendre quel était le message que les scénaristes essayaient de faire passer. Je pense qu’il y a eu des attentes non satisfaites mais aussi qu’il y avait une idée et une vision spécifique dedans ; et dans cinq ans, quand on le regardera de nouveau, les gens comprendront.

Ils verront qu’ils avaient raison.
Il y avait tellement d’options possibles. La manière dont cela se termine, cela laisse des possibilités, quelles qu’elles soient. J’aime qu’il y ai ses possibilités. S’il avait tué Dexter c’était terminé. Il n’y aurait plus d’espoir. Là il y a toujours cette possibilité de le revisiter ou pas. Peut-être qu’il ne se passera jamais rien mais cette possibilité existe.

Vous aimeriez revenir s’il y avait une suite ?
J’adorerais mais à la manière dont cela s’est fait, cela n’aurait aucun sens.

La saison 2 de Defiance sera diffusée dans l’Hexagone fin septembre sur SyFy (bouquet CanalSat, canal 43).

Ndlr : Merci aux personnes qui ont permis la tenue de cette interview : Cecile et Ludivine, les attachés de presse d’Universal, et Edouard de Bigger Than Fiction.
Et bien sûr à Julie Benz et son mari, Rich Orosco, pour leur adorable disponibilité].


Defiance est Copyright © Universal Cable Productions Tous droits réservés. Defiance, ses personnages et photos de production sont la propriété de Universal Cable Productions.



 Charte des commentaires 


Defiance : La série est annulée
Defiance : Et une troisième saison, une !
SDCC 2014 - Defiance : Le passage de Linda Hamilton et autres (...)
Defiance : Notre tête-à-tête monégasque avec Julie Benz
Defiance : Les personnages s’affichent pour promouvoir la (...)
Star Trek : La série animée officiellement annoncée sur (...)
Game of Thrones : Bryan Cogman en a terminé avec Westeros
American Gods : Review 2.07 Treasure of the Sun
The 100 - Roswell New Mexico... : Renouvellements tout azimut (...)
Lucifer : La bande annonce de la saison 4
Coming Out : La critique
Les couples mythiques : Review 3.04 Ingrid Bergman & Roberto (...)
Utopia : Jeanine Serralles rejoint le remake d’Amazon
L’homme de l’année tome 12. 1927 : La critique
Last Heroes : La critique du jeu de cartes semi-coopératif