576 connectés

I, Frankenstein : Rencontre avec Aaron Eckhart

Date : 07 / 01 / 2014 à 20h07

A l’occasion de la sortie en salles le 29 janvier de I, Frankenstein, la vedette du film Aaron Eckhart a répondu à nos questions au cours d’une table ronde avec d’autres blogs et sites internet.

En interprétant Adam Frankenstein, c’est la 1ere fois que vous jouez un personnage surnaturel ?
Aaron Eckhart : Oui, on peut voir les choses comme ça. Mais, plus qu’un personnage surnaturel ou un monstre, Adam est surtout une personne qui cherche son âme, qui cherche l’amour. il a été rejeté par son père et maintenant il trace sa voie. Ce n’est plus du tout l’être monstrueux et effrayant que j’ai connu dans ma jeunesse qui ne savait à peine parler. Dans le film, il a survécu à travers les âges et craint les autres pour finalement se retrouver dans un monde fantastique avec des gargouilles et des démons.

Comment s’est passé la préparation du film et notamment l’entrainement physique ?
Aaron Eckhart : Je me suis entraîné physiquement pendant près de 6 mois pour être en forme auxquels il faut ajouter un vraiment difficile apprentissage des mouvements du stick fighting, cet art martial à base de bâtons. Cela me prenait près de 3 heures par jours accompagné d’un professionnel pour vraiment être au point. Au bout d’un moment, je ne pouvais même plus voir ces bâtons ! Mais paradoxalement, ce qu’on voit dans le film n’est qu’une petite partie de ce que j’ai vraiment pratiqué à l’entrainement ou pendant les répétitions. il fallait vraiment être au top pour ce rôle qui est surement le plus physique et le plus dur que j’ai eu à jouer.

C’est la 2ème fois que vous jouez un personnage à la double personnalité. Comment vous êtes vous préparé à ce rôle et comment on ré-invente un tel monstre classique ?
Aaron Eckhart : C’est au réalisateur Stuart Beattie que l’on doit tout : c’est son histoire, c’est lui qui a tout imaginé et a introduit le stick fighting dans le film tout en se basant sur le comics de Kevin Grevioux. Quant à moi, je suis un acteur et j’aime faire différentes choses. Quand on me demande pourquoi tu veux jouer tel ou tel rôle, je réponds simplement que je suis un acteur et que j’aime simplement jouer. J’aime être dans situations complètement différentes les unes des autres avec diverses personnes. Gentil ou méchant peu importe, ce qui compte c’est l’histoire et ce que je pense pouvoir être capable de faire du personnage que j’interprète.

Au-delà du film d’action, quels thèmes abordent le film ?
Aaron Eckhart : C’est un film qui parle de notre vie, de ce qu’on en fait et c’est ce que j’ai le plus apprécié. Avoir le courage de suivre son instinct et ses rêves pour devenir soi-même, savoir laisser ses parents derrière soi pour aller de l’avant et devenir quelqu’un, la quête de l’amour, le combat du bien contre le mal. Je pense que la base du film est vraiment solide.

On dirait que vous prenez vraiment du plaisir à jouer des rôles d’hommes défigurés, non ?
Aaron Eckhart : Je l’avoue, j’aime me maquiller, me déguiser, me glisser dans la peau d’un autre. Vous savez, chaque jour je me faisais maquiller pendant près de 2 heures. j’en profitais pour me regarder dans la glace et je peux vous dire que je sentais de la colère monter en moi, j’en avais marre et ces sensations m’ont beaucoup aidé pour jouer un tel personnage et ressentir les bonnes émotions. A titre de comparaison, ce n’était pas tout à fait la même chose avec Harvey Dent / Double-Face dans The Dark Knight. Personne ne savait à quoi il allait ressembler puisque le résultat final n’était visible qu’après l’application des effets spéciaux. Christopher Nolan me l’avait pourtant décrit mais quand je l’ai vu pour la première fois j’ai trouvé ça complément dingue !

Quelles ont été les scènes les plus dures à tourner ?
Aaron Eckhart : On en revient au stick fighting et au maniement des bâtons. C’était vraiment dur et très dangereux. Quand on tourne, on ne fait pas semblant, donc je ne retenais absolument pas mes coups. Il fallait donc être parfaitement coordonné avec mes partenaires pour ne pas se blesser.

Un mot sur votre prochain film ?
Aaron Eckhart : Je vais jouer dans un film intitulé Incarnate réalisé par Brad Peyton C’est une sorte de thriller d’horreur ou un exorciste est capable d’entrer dans le subconscient de la personne possédée, ici un jeune garçon de 9 ans.

Vous avez été un inoubliable Harvey Dent dans The Dark knight, pensez-vous que Ben Affleck fera un bon Batman ?
Aaron Eckhart : J’adore Ben, je trouve que c’est un très bon choix. Dans la vie, on ne peut pas plaire a tout le monde, alors il faudra attendre de le voir à l’écran pour juger mais je suis certain qu’il sera au top. C’est un peu la même chose avec I Frankenstein. Ceux qui aiment l’histoire originale de Marie Shelley n’apprécieront pas forcement le film, j’en suis conscient. Alors que les jeunes l’apprécieront surement beaucoup plus grâce à ces fantastiques décors et ces incroyables combats. je pense que c’est exactement ce que le public actuel attend d’un tel film.



I, Frankenstein est Copyright © Lionsgate, Lakeshore Entertainment, Hopscotch Features et Sidney Kimmel Entertainment Tous droits réservés. I, Frankenstein, ses personnages et photos de production sont la propriété de Lionsgate, Lakeshore Entertainment, Hopscotch Features et Sidney Kimmel Entertainment.



 Charte des commentaires 


I, Frankenstein : Un nouvel extrait avant la sortie en (...)
I, Frankenstein : Rencontre avec Aaron Eckhart
I, Frankenstein : Gros plan sur Aaron Eckhart
I, Frankenstein : La nouvelle affiche
I, Frankenstein : La bande annonce
Star Trek Picard : Jonathan Frakes parle d‘une série (...)
The Suicide Squad : John Cena en négociation pour rejoindre la (...)
Fast & Furious - Hobbs & Shaw : La seconde bande (...)
The Gifted : La série annulée par la Fox mais ce n’est (...)
Brave New World : Alden Ehrenreich en tête d’affiche
Debout : La critique
Les couples mythiques : Review 3.03 Monica Vitti & (...)
[Théâtre] Comment j’ai dressé un escargot sur tes seins : (...)
The Endless : Le concours
Le Livre de Poche : Les sorties d’avril 2019