291 connectés

Xenite Con’ II : Renée O’Connor, l’anti-star

Date : 05 / 12 / 2013 à 13h27
Sources :

Unification France


Forcément très attendue, l’interprète de Gabrielle s’est montrée à l’écoute, drôle et avide de répondre aux questions, ravissant les fans présents, tout comme Hudson Leick et Jennifer Sky avant elle.

Question : Quand a-t-elle vu Lucy la dernière fois ?
Renée : Elles ont déjeuné ensemble la dernière fois que Lucy est passée par Los Angeles, c’était l’été dernier. Elle pourrait passer des heures à discuter avec elle ; c’est une vieille amie, elles ont toujours plein de choses à se reaconter (les enfants, la famille, les amis, …).

Question : Dans la série, il y a bien une relation intime entre Xena et Gabrielle. Tout le monde le pense mais quelle est son opinion à ce sujet ?
Renée : A cause du suçon ? Bien sûr, c’est une amitié profonde, très très très profonde.
Précision de Yaëlle : En français c’est un mot très ambiguë.
Renée : En anglais également. Pour elle c’est une amitié.

Question : A-t-elle préféré son personnage avec les cheveux longs ou les cheveux courts ?
Renée : Et vous qu’avez-vous préféré ? (réponse mitigée de l’assistance).

Elle a préféré les cheveux courts car les longs étaient juste un enfer, difficile à porter pendant le tournage. C’est beaucoup plus libérateur d’avoir les cheveux courts.
Personnellement, dans sa vie, elle aime beaucoup avoir les cheveux longs mais pour un personnage de guerrière comme Gabrielle, c’était bien d’avoir les cheveux courts.

Question : Tout d’abord, je souhaite préciser que vous êtes mon actrice préférée dans la série.
Renée : C’est difficile à dire, c’est difficile de choisir, pas vrai ?
Elle pense qu’elle a eu de la chance, son personnage a tellement changé pendant ces six années qu’elle a eu beaucoup à faire, elle ne s’est jamais ennuyée.
L’exploration est la meilleure partie du travail d’acteur, elle a donc toujours eu matière à réfléchir.

Question : Quels sont vos projets pour l’avenir ?
Renée : La semaine passée elle était au Texas pour la projection d’un film dans lequel elle joue, Beyond The Farthest Stars. C’était génial. Elle l’avait vu avant chez elle en DVD. C’était bien mais ce n’est pas du tout la même expérience de le voir sur grand écran sur la façon dont le réalisateur a fait le film. Sur grand écran on voit la lumière dans les yeux des acteurs, tout un tas de choses qui captivent le public. C’était agréable de le voir avec un public qui était en larmes et sortait les mouchoirs tellement c’était fort à voir sur grand écran.
Elle réalise avec documentaire qui est un challenge en lui-même car elle n’a jamais fait ça avant. Mais elle apprend.
Elle a d’autres projets en vue mais elle doit rester concentrée.

Question : Quel est le sujet du documentaire ?
Renée : Il est sur la vie de Mary Mokomora qui est une femme dont la vie la passionne car elle a du traverser énormément d’obstacles et a enduré beaucoup de choses dans sa vie. Malgré tous ses obstacles, elle a réussit à créer et apporter beaucoup à une communauté. L’histoire la touche personnellement et elle pense qu’en tant que réalisatrice c’est intéressant. Ce n’est pas pour tout le monde mais c’est l’intérêt du documentaire, ce n’est pas un film d’action pop-corn que tout le monde peut aller avoir, c’est quelque chose de plus personnel.
Ca a ouvert la porte vers la possibilité de faire d’autres documentaires (deux pour être précis) mais il faut qu’elle fasse attention à terminer celui-ci avant de passer à autre chose.

Question : Le personnage de Gabrielle a beaucoup évolué au cours de la série. A-t-elle eu son mot à dire sur cette évolution ? Travaillait-elle avec les scénaristes ?
Renée : Elle a toujours été intéressée par la manière dont l’histoire était racontée, sa mécanique. Parce qu’il en avait conscience, Rob Tappert lui parlait de son personnage et lui permettait de donner son opinion, d’apporter des choses. Elles ne restaient pas forcément à l’écran mais en tout cas, elle faisait partie de la discussion sur son personnage.
Notamment le moment où elle décide de ne plus utiliser la violence, c’est quelque chose qu’elle trouvait intéressant qui s’est effectivement produit et a été une évolution du personnage. Quand il s’est avéré ensuite nécessaire qu’elle reparte dans une direction plus de guerrière, ils en ont discuté (comment le personnage réagirait en voyageant en couple avec une guerrière et à quoi ressemblerait le personnage après les évolutions de la saison 4).

Question : Est-ce que c’est elle qui a le costume de Jennifer Sky ?
Renée : Quoi ?? Non. Elle a le costume qu’elle portait dans l’épisode dans lequel elle est avec Amarice. Elle n’a aucune idée de comment l’information selon laquelle elle avait son costume est arrivée jusqu’à Jennifer.

Question : Que pense-t-elle de la fin de la série Xena ? Aurait-elle voulu qu’elle finisse différemment ?
Renée : Elle aime beaucoup le final qu’elle trouve très courageux et brave. C’est toujours très difficile de voir mourir son personnage préféré mais elle pense que c’était important pour le personnage pour qu’elle atteigne la rédemption qu’elle recherche et trouver son propre chemin vers la paix. Pour Xena, c’était important de se sacrifier.
C’est juste dommage que Gabrielle ne soit pas partie avec.

Question : Il y avait des épisodes drôles et des tristes. Quel épisode triste a été le plus difficile à tourner ?
Renée : Le double épisode La Dette car il était très difficile à faire. C’était très triste mais en même temps c’était plus tôt dans la série donc il y avait une certaine innocence et une tristesse plus simple.
Tourner l’épisode final était plus triste car la storyline était plus longue et c’était la fin de la série, quelque chose de beaucoup plus complexe, de beaucoup plus lourd.
Le pire c’est quand elle devait embrasser Joxer (elle plaisante, elle adore Ted Raimi).

Question : Pourquoi voulait-elle être Gabrielle et qu’est-ce que cela représente d’être Gabrielle ?
Renée : Au départ, elle était une actrice qui voulait être dans une série télévisée, c’est donc la première chose qui l’intéressait quand ce rôle est arrivé. Ce qui l’inquiétait c’était de partir pour la Nouvelle-Zélande. Elle a demandé à son amie/agent Michelle ce qu’elle en pensait qui lui a répondu d’y aller, qu’elle allait adorer.
Après il y a eu tout le processus de casting, des auditions et quand elle a eu le rôle elle ne pensait pas que cela durerait aussi longtemps, juste une année, que le personnage ne durerait pas dans la série. Finalement, son personnage est devenu plus important et a pris plus de place et a évolué.
Elle ne savait pas ce que serait Gabrielle, qu’elle aurait cet impact sur la série, que cette relation là s’établirait avec Xena. Au départ, elle était le clown qui faisait rire.
C’est impressionnant qu’il y aient encore des gens qui se sentent encore touchés aujourd’hui par cette série, proches de cette série. Cela montre bien que certaines histoires sont intemporelles, l’amour, l’amitié et que certaines choses ne peuvent pas disparaître avec le temps.

Question : Comme Jennifer Sky, a-t-elle le sentiment qu’être sur Xena était important à cause de ses personnages féminins forts, ce qui est quelque chose de très rare.
Renée : Oui, à l’époque elle se rendait compte que c’était quelque chose de rare car elle était actrice à Hollywood où il n’y avait pas de rôle pour les femmes se sentent indépendantes, être en contrôle de leur vie.
En plus, jouer ce personnage pendant six ans lui a appris à puiser du courage dans son interprétation de Gabrielle, plus que dans n’importe quoi d’autre qu’elle ait fait.
Cela a eu un gros impact sur sa vie et c’était très fun d’où l’association des sentiments de plaisir et de puissance.

Question : Elle est à la fois actrice et réalisatrice. Lequel préfère-t-elle ? Est-ce que d’avoir été actrice l’aide en tant que réalisatrice ?
Renée : C’est tellement plus facile quand un réalisateur sait les phases par lesquelles passe un acteur.
Elle a connu des réalisateurs qui essaient de contrôler tous les aspects du jeu ; ils ne partent pas du principe que l’acteur a travaillé, préparé ou quelque chose à donner mais il essaient de leur dire ce qu’ils ont le droit de faire.
Dans le cas de Beyond The Farthest From The Stars, le réalisateur est également le scénariste et il lui a fallu dix années pour le film se fasse. Du coup il connaissait chacune des nuances du film beaucoup mieux qu’elle. Automatiquement, on est sur quelque chose de très différent.
Elle adore être actrice quand le réalisateur lui donne du matériel, que le personnage est très riche.
Etre réalisatrice est complètement autre chose car les choses prennent beaucoup de temps, il faut beaucoup de passion et de patience et être sûr de ce que l’on est en train de faire.

Question : Comment ont-ils tourné l’épisode de La Prophétie (fin saison 4) ?
Renée : La Prophétie était très bien chorégraphiée, c’était très précis en terme de tournage. Ils n’avaient pas toutes les informations mais des choses très précises à faire puisque le flash était très important pour donner une impression de futur, de malédiction, de quelque chose de terrible qui allait arriver. Par suite cela a été raffiné au cours des saisons suivantes pour arriver à la fin mais elle trouve cela très intéressant à observer en tant que réalisatrice maintenant car elle trouve que l’idée de jouer avec plusieurs lignes temporelles est très intéressante et ça lui a appris quelque chose en observant le travail créatif derrière La Prophétie.

Question : Serait-elle dans le film Xena ?
Renée : (rires) Si on lui donnait dix centimes à chaque fois qu’on lui pose la question …elle ne sait pas (elle plaisante). Oui.



Xena est Copyright © Universal TV, MCA Television, Renaissance Pictures et Studios USA Television Tous droits réservés. Xena, ses personnages et photos de production sont la propriété de Universal TV, MCA Television, Renaissance Pictures et Studios USA Television.



 Charte des commentaires 


Xena la guerrière : Le reboot ne se fera pas sur NBC
Xena : Xena et Gabrielle en couple dans le reboot !
Xena : Quelques détails sur le reboot
Xena : Un scénariste de Lost embauché
Xena : NBC veut Lucy Lawless dans son reboot
Star Wars The Mandalorian : Gina Carano ajoutée à la (...)
Wonder Woman 1984 : Chris Pine pas surpris du retour de Steve (...)
Doctor Who : Review 11.06 Demons of the Punjab
The Protector : La première série turque de Netflix
Child’s Play : Une affiche et une date pour le (...)
Aga : La critique
Trailers voDvd & co : 16 novembre 2018
14 - 18 : La critique du tome 10
Manhattan : La critique de la réédition du jeu multi-primé
Bandes Annonces & Co : 16 novembre 2018