439 connectés

Abraham Lincoln Chasseur de Vampires : Benjamin Walker parle recherches, faux nez et voix cassée...

Date : 08 / 08 / 2012 à 20h15
Sources :

Source : Collider



Combien est-il délicat de jongler avec tout ça et de capturer l’essence du Lincoln connu de tous, au milieu de ce monde surnaturel des vampires, une action et des choses qui ne sont probablement jamais arrivées ?

Walker : Probablement. C’est vous qui le dîtes. Mais attendez d’avoir vu le film, car vous n’avez pas lu la recherche que nous avons lu. Eh bien, je crois pouvoir rationaliser ça parce que plus j’ai lu à propos de Lincoln, plus j’ai appris combien il était à multiple facettes. Il semble y avoir différentes versions de Lincoln, le Lincoln politique, le Lincoln qu’il partageait avec sa femme, le Lincoln qu’il est devenu quand sa mère est morte. Donc je pense que ça n’est pas si tiré par les cheveux que vous vous plairiez à l’imaginer, qu’il puisse être une toute autre personne à la nuit tombée, que celle connue le jour du politicien et qu’il vive sa vie. Le bond semble plus petit à mesure que vous en apprenez sur le vrai Lincoln. Et, pour les Américains, il est sur le billet de 5 dollars. Nous l’avons idéalisé. Nous lui avons érigé une statue de marbre, et une part du fun du film c’est ça. Dans un conteste fantastique, nous observons un humain réel d’une manière avec laquelle nous ne sommes pas nécessairement à l’aise de traiter aujourd’hui.


Pouvez-vous nous parler des aspects physiques et vocaux du rôle ? Y a-t-il eu beaucoup de discussion autour du fait de l’ensevelir sous le maquillage ? Et chacun a une vue personnelle sur comment il sonnait…

Walker : Eh bien, ce qu’il y a de génial avec ce projet c’est que nous travaillons avec Greg Cannom et Will Huff. Par exemple, ça n’est pas mon nez. Déjà, je porte un nez en caoutchouc. Et nous avons construit une progression de Lincoln à partir de son corps dans les dernières années de sa vie, basée sur son masque mortuaire et un masque actuel, et moulé comme sur l’homme actuel. Alors ça en valait la peine : voir ainsi Lincoln vieillir à vue d’œil dans le contexte d’un film. En termes vocaux, vous avez raison, il y a de nombreuses recherches qui ne révélaient rien de bien flatteur sur sa voix en particulier. C’était une sorte de voix perçante, cassante, désagréable et fâcheuse. Mais dans notre film c’est un super héros, donc on essaie de marier les deux. Et aussi, on cherche à donner envie d’apprécier cette évolution. En tant que jeune homme il traverse toutes les épreuves qu’il peut, qui sont effrayantes. Alors sa voix cassée et son allure maigrelette, ça passe. Quand on voit comment il devient le héros qu’on connaît aujourd’hui.

Qu’est-ce qui rend Timur intéressant en tant que réalisateur ?

Walker : C’est comme travailler avec un vrai gosse de six ans professionnel, en termes d’imagination et de fantaisie, en cela que vous pouvez vous balader sur le plateau pensant que tout cela va dans un sens, et son imagination est si vaste et complexe qu’il change tout à coup et vous fait faire un demi tour complet. C’est spontané et ultra humain. C’était vraiment formidable, un tel niveau de collaboration -ou du moins la sensation de collaboration. Il sait probablement exactement ce qu’il veut vous faire faire quand vous arrivez, mais il vous donne l’impression de le découvrir ensemble. En tous cas, c’était un vrai, vrai plaisir de venir bosser chaque jour.


Abraham Lincoln Chasseur de Vampires est Copyright © Twentieth Century Fox Film Corporation Tous droits réservés. Abraham Lincoln Chasseur de Vampires, ses personnages et photos de production sont la propriété de Twentieth Century Fox Film Corporation.



 Charte des commentaires 


Abraham Lincoln chasseur de vampires : Un pharmacien aux dents (...)
Abraham Lincoln Chasseur de Vampires : Benjamin Walker parle (...)
Abraham Lincoln Chasseur de Vampires : Les confidences de Dominic (...)
Abraham Lincoln Chasseur de Vampires : Quelle place pour la (...)
Abraham Lincoln au Manoir de Paris : L’inauguration
Westworld : Review 2.01 Journey into Night
Deadpool 2 : Il prend quelques vacances avant la sortie du (...)
Stranger Things : le tournage de la saison 3 vient juste de (...)
Sherlock : Benedict Cumberbatch clash violemment Martin (...)
The Peripheral : Les créateurs de Westworld adaptent William (...)
Strangers - Prey at night : Les résultats du concours
Le Silmarillion : Retour de l’édition de luxe illustrée par (...)
Frostpunk : La critique du nouveau jeu des créateurs de This War (...)
Avengers - Infinity War : La critique
Venom : Le monstre montre ses crocs dans sa nouvelle bande (...)