273 connectés

La Vie Rêvée de Domibleue : Venir trouver sa voix, à l’école …

Date : 24 / 11 / 2011 à 00h05
Sources :

Source : Unification


A la veille du huitième Salon des Séries, qui tenait à rendre hommage à Jenny Gérard et ses 50 années de métier du cinéma, de productrice à la plus fameuse directrice artistique de doublage de films en France, j’ai eu la grande joie d’aller la retrouver parmi ses élèves, afin de faire le point sur l’activité de son école, ouverte en avril 2010.

Quel plaisir de la voir toujours aussi enthousiaste, à chaque rencontre. Jenny Gérard, c’est la bonne humeur incarnée. Elle aura comme tout le monde eu son lot de déconvenues dans la vie, et pour autant, sa principale activité semble consister à rendre son entourage heureux.

Bien sûr, j’ai de la chance. Je tombe en plein final d’un stage qui m’a bien l’air d’avoir été l’un des plus « ennuyeux » qui soit … (Joke !)

Cette fine équipe est soudée comme à la super glue ! Le parrain de la session c’est Patrick Poivey, alias Bruce Willis, qui vient en ce dernier jour leur dispenser conseils et encouragements.

Chacun a droit à son exercice avec « le maître » …

Tous impressionnés, derrière la barre, de se retrouver au côté de cette « pointure » en matière de synchro.

Mais Patrick les met très vite à l’aise. Il a l’art de faire tomber la pression. Ses plaisanteries sont à la hauteur de ce qu’on attend du sulfureux interprète de John MacLane.

Et c’est devant une prise de Die hard 4 que s’exerce une partie des stagiaires, tandis que d’autres lui donneront la réplique dans un extrait de la série Prison Break.

Toute cette troupe est d’une générosité touchante. De Richard l’ingénieur du son, à Jenny en passant par les élèves, tout le monde est là pour se faire plaisir. Et chacun partagera volontiers ses émotions avec moi. Qui en m’expliquant comment fonctionne son matériel, qui en me racontant quelque anecdote de plateau.

Même, en tant qu’observateur, on m’offre le privilège d’une petite joute avec MacLane. Je suis aux anges !

Et mesure tout à coup, combien il est stressant d’être là, devant la barre, à côté d’un si « grand môssieur » (Qui ne se prend décidément pas au sérieux !).

Une barre mythique, où les comédiens les plus aguerris doivent se glisser pour nous faire apprécier les films (et séries) venus de l’étranger.

Et c’est bien pour aguerrir tous ses talents, à peine éclos, que Jenny Gérard a ouvert son Ecole du Doublage.

« Pour ajouter une corde à leur arc … » Car le doublage est en somme une spécialisation, dans le métier d’acteur.

Jenny évoque sa passion du cinéma et toutes ces années qu’elle a passées à le servir.

Elle partagera ses souvenirs avec le public du 8ème Salon des Séries organisé par Sérialement Vôtre, qui lui rendra hommage le lendemain, en compagnie de quelques uns de ses plus fameux poulains, devenus en France, les voix des acteurs étrangers les plus célèbres.

Assez rare de les voir, je goûte mon plaisir de les photographier dans leur "antre", en pleine action, ces « voix de l’ombre » qui feront à leur tour, très bientôt, le succès dans l’Hexagone, des productions étrangères.

Jenny n’a pas fini d’approvisionner le cinéma en "organes plus ou moins timbrés" ... car la formation qu’elle inculque dans son école, me semble enseigner tout autant à savoir apprécier la Vie avec joie, qu’à la conter avec un art consommé.

Photos Dominique Bleuet


Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Coup de coeur : Dominique Mac Avoy, artiste peintre
La Vie Rêvée de Domibleue : Quand les écolos partent en guerre (...)
Coups de coeur de la rentrée
Le cauchemar de Domibleue : Morts de rire
Les Etoiles du Jouet : opération coup de coeur
Star Trek Discovery : Review 3.02 Far From Home
Battlestar Galactica : Simon Kinberg pour écrire et produire le (...)
La Famille Addams : Tim Burton pour produire et réaliser une (...)
GLOW : Des questions de représentation auraient-elles provoqué la (...)
ADN : La critique
Euphoria : 2 nouveaux épisodes sur HBO dont un spécial (...)
Slumberland : Le film Netflix qui mettra Kyle Chandler face à (...)
La part du ghetto : La critique
The Witcher : La critique du Journal du Sorceleur
Netflix - Bandes annonces : 25 octobre 2020