480 connectés

The Green Hornet : Le frelon est il un con ?

Date : 12 / 01 / 2011 à 00h15
Sources :

Source : Virgin Media


Seth Rogen (Délire Express), joue dans The Green Hornet le rôle de Brett Reid, Le directeur du journal Daily Sentinel. Il décrit son personnage comme étant dénué de qualités profondes.

Il déclare : « Non, ce n’est pas un héros comme on l’entend, de quelque manière que ce soit, dans son look, sa prestance. Il n’est pas très beau comme tous les héros. C’est un abruti, un abruti marrant mais ça reste un abruti. »

Et il en sait quelque chose, Rogen, puisque c’est lui qui a écrit le scénario avec Evan Goldberg (Supergrave). Il a même tout fait pour mettre en avant son coéquipier Kato dans cette nouvelle adaptation.

« Ces 2 gars risquent leur vie, se font tirer dessus et l’un devrait être moins important que l’autre... Non, Batman et Robin font pareil... Dans notre approche, leur relation est leur super pouvoir. Seuls, ces gars ne sont rien, mais ensemble, ils sont capable d’accomplir ce que n’importe quel mortel ne pourrait pas. »

The Green Hornet sortira le 12 janvier 2011.


Green Hornet est Copyright © Columbia Pictures et Original Film Tous droits réservés. Green Hornet, ses personnages et photos de production sont la propriété de Columbia Pictures et Original Film.



 Charte des commentaires 


The Green Hornet : La séquelle n’est pas pour demain (...)
Green Hornet : Nicolas Cage a quitté le film à cause de son (...)
The Green Hornet : Une featurette pour se mettre en bouche
The Green Hornet : Mais quel frelon a bien pu piquer Michel (...)
The Green Hornet : Le frelon est il un con ?
Avengers Endgame : Les superbes affiches des cinémas (...)
The Eternals : L’acteur Ma Dong-Seok rejoint le (...)
The Six Billion Dollar Man : Travis Knight réalisera (...)
Homecoming - Un film de Beyoncé : La review du film Netflix
Disperata : La critique
Utopia : John Cusack rejoint la série d’Amazon
One Key : La critique du jeu
Les cloches Aliens
VOD DVD - Bandes Annonces : 20 avril 2019
Star Trek Picard : Jonathan Frakes parle d‘une série (...)