376 connectés

Comic-Con Paris 2010 : EXCLUSIF - Interview de Peter Wingfield (Highlander, Stargate SG-1, Sanctuary)

Date : 22 / 07 / 2010 à 00h10
Sources :

Source : Unification



Bien connu en France pour ses rôles dans Highlander (Methos) et Stargate SG-1 (Tanith), Peter est apparu également en guest ou en personnage récurrent dans de nombreuses séries, les plus récentes étant NCIS Los Angeles, Caprica et Sanctuary. A l’occasion de la Comic Con, il a volontiers répondu à nos questions.

Vous avez souvent joué des personnages ambivalents, comme dans Highlander ou Stargate SG-1, partagés entre le bien et le mal. Est-ce un choix personnel ?

Vous avez raison de parler aussi de Stargate. Beaucoup de fans semblaient regretter que je n’ai pas de photos de mon personnage de Tanith. Alors c’est vrai que j’aime beaucoup jouer ce type de rôle et que l’on me demande de jouer ces personnages qui apparaissent sous un certain aspect puis plus tard, sous un aspect tout à fait opposé. Quand je vois une description de personnage caractérisé comme bad guy, je la raye tout de suite. Cela ne signifie rien pour moi. J’ai besoin de comprendre pour quelles raisons un personnage agit comme il le fait.


Maintenant, le jugement qui considère que c’est un gentil ou un méchant, ça ne veux rien dire pour moi. Dans nos propres vies, nous croyons agir d’une façon juste et honnête mais le jugement des autres peut être tout à fait différent. Pour moi, les personnages les plus intéressants sont ceux qui sont les plus rudes, ceux qui sont prêts à accomplir les choses les plus terribles.

Les fans aiment bien pouvoir caractériser les héros d’une série en bons et méchants. Qu’en pensez-vous ?

C’est partout la même chose. Lorsque dans Highlander, ils apprennent que Methos est l’un des quatre cavaliers de l’Apocalypse et qu’il a commis des meurtres et des massacres, beaucoup ont refusé d’accepter ce fait. Ils le voyaient dans son aspect actuel, charmant, lumineux, généreux et ne pouvaient pas l’imaginer commettre des exactions ni même envisager qu’il avait pu être différent dans le passé. Pour moi, les gens et les rôles les plus intéressants sont ceux qui sont le plus complexes, qui ont le plus d’expérience de la vie. C’est fantastique à jouer.


Dans NCIS Los Angeles, que je n’ai pas encore vu, vous interprétez le rôle de Eugene Keelson ; Est-ce le même type de personnage ?

Non, pas du tout. Eugene est purement quelqu’un qui a franchi les limites de la légalité. C’est un maître chanteur qui essaie d’extorquer de l’argent à ses victimes. C’est un pur méchant et le personnage n’est pas du tout complexe. Dans NCIS Los Angeles, j’ai travaillé avec un réalisateur avec qui j’avais fait Human Target et où je jouais un personnage assez semblable, un gangster londonien. Je me suis beaucoup amusé à jouer ce rôle.

Avez-vous d’autres projets de séries SF ou fantastique ?

Je continue à tourner dans Sanctuary où j’ai eu le plaisir de retrouver Amanda Tapping. Ces épisodes devraient être diffusés à la fin de cette année. SyFy est enchantée de la série, demande de nouveaux épisodes et accorde des crédits. Je suis très heureux de participer à cette aventure.
Je viens aussi de terminer le tournage d’un film TV appelé Ten Thousand Days (10000 jours).


Nous l’avions fait pour une diffusion sur Internet mais il se pourrait que cela devienne une Série Télé ou que ce la sorte directement en DVD. Autrefois, en fonction du type de diffusion, vous tourniez en video, en 16mm ou même en 32mm. En ce moment, une grosse majorité des tournages se fait en numérique, quel que soit le support auquel le film est destiné, du téléphone portable à l’écran de cinéma.

Mais si vous connaissez à l’avance le moyen de distribution du film, le budget n’est pas le même ?

C’est la même image que vous allez adapter au support de distribution. Il n’ya aucune différence dans le prix du tournage. Les effets spéciaux sont de moins en moins chers mais la différence entre un film TV et une superproduction va se jouer beaucoup sur le coût des effets spéciaux. Pour Ten Thousand Days, près de 50% du tournage est fait devant un écran bleu. Nous avons utilisé deux studios et réalisé environ 80 ou 90 minutes d’images. Il y a 5 décors permanents. L’histoire se passe dans un monde post apocalyptique et la plupart des scènes extérieures sont créées à l’aide d’ordinateurs.


Au niveau de l’ambiance, cela rappelle Mad Max ou Jeremiah ?

Oui, tout à fait. Ca raconte l’histoire de personnes qui ont survécu à l’holocauste et l’on voit leur conditions de vie 10000 jours après la catastrophe. Un groupe a survécu dans un observatoire au sommet d’une montagne. Au cours des années, une famille a été forcée de quitter le sanctuaire et a du survivre dans un monde de glace. L’histoire est celle de la confrontation entre les deux groupes. John Schneider est aussi l’une des vedettes de ce film Je dois dire que les images que j’ai vues pour l’instant sont d’une grande beauté. Les paysages sont extraordinaires. Ils sont filmés par un cameraman italien qui est vraiment un artiste. Et l’histoire vous prend aux tripes. Beaucoup de gens sont touchés par cette soif de survivre. La post production est presque terminée et tout devrait être prêt en octobre prochain. MGM fait tout son possible pour que nous diffusions quelques images lors de la Comic Con de San Diego et vous devriez voir pas mal de choses là-dessus sur Internet dans les mois qui viennent.


Avez-vous des informations sur le 3ième film Stargate ?

Non, je n’ai aucune information là-dessus. Mon personnage est mort mais je sais que l’on peut faire des miracles. Mais j’en ai parlé avec Amanda et je sais qu’elle est encore en négociation avec la Production.

Après une brève présentation de la nouvelle version d’Enfants des Dieux à Peter, je lui pose la question suivante :

Avez-vous aimé la nouvelle version du pilote de Stargate réalisée par Brad Wright ?

J’en ai entendu parler mais ne l’ai pas vue. Après ce que vous m’en dites, je vais le faire et en parler à Amanda. Comptez sur mois pour vous donner ses impressions sur le sujet. Ca m’intéresserai aussi de savoir ce qu’elle pense de ça.

Avez-vous aimé cette Convention ?

Oui, beaucoup. Les panels étaient très intéressants bien que les questions en deux langues ne facilitent pas les choses. Pour peu que le bruit vienne perturber certaines questions ou réponses, cela devient périlleux. Mais l’accueil des fans a été fantastique.


Highlander est Copyright © Gaumont Television, Davis Panzer Productions et Filmline International Tous droits réservés. Highlander, ses personnages et photos de production sont la propriété de Gaumont Television, Davis Panzer Productions et Filmline International.



 Charte des commentaires 


Comic-Con Paris 2010 : EXCLUSIF - Interview de Peter Wingfield (...)
Comic-Con Paris 2010 : EXCLUSIF - Interview de David Abramovitz (...)
Comic-Con Paris 2010 : EXCLUSIF - Interview Jim Byrnes (...)
Comic-Con Paris 2010 : EXCLUSIF - Interview d’Elisabeth (...)
Highlander : Un futur incertain
Avengers Endgame : Les superbes affiches des cinémas (...)
The Eternals : L’acteur Ma Dong-Seok rejoint le (...)
The Six Billion Dollar Man : Travis Knight réalisera (...)
Homecoming - Un film de Beyoncé : La review du film Netflix
Disperata : La critique
Utopia : John Cusack rejoint la série d’Amazon
One Key : La critique du jeu
Les cloches Aliens
VOD DVD - Bandes Annonces : 20 avril 2019
Star Trek Picard : Jonathan Frakes parle d‘une série (...)