251 connectés

Casa Nostra : La critique

Date : 23 / 05 / 2012 à 20h05
Sources :

Source : Unification


SYNOPSIS



Hélène, Mathilde et Ben Scappini sont en route pour la banlieue parisienne où leur père est mourant. Durant le trajet qui doit les mener jusqu’au pavillon familial, frère et sœurs se redécouvrent.

"Casa Nostra (« notre maison », on comprend aussi bien sûr « cosa » nostra, « ce qui est à nous »), pose cette antique question : qu’est-ce qui constitue une famille, qu’est-ce qu’une lignée ?
Pour penser ce thème « en cinéma », Nathan Nicholovitch le jeune réalisateur de ce beau film, le prend en son sens littéral : quel est justement ce « lien » qui unit des individus au sein d’une même fratrie ?
Deux sœurs et un frère – des trentenaires – se retrouvent pour faire la route, ensemble, jusqu’à la maison familiale, alors que leur père est mourant.
Le noir et blanc, le format du film qui reprend celui des photos de familles, certains anachronismes des décors et des accessoires rendent intemporel ce voyage et ainsi plus évidente la quête du film : filmer les subtiles et infinies variations des relations passées et présentes, réelles et imaginaires, fantasmées ou pesantes qu’entretiennent les membres d’une famille entre eux et avec le monde. Nathan Nicholovitch fait preuve d’un art de l’agencement – qui est ici l’autre nom de la mise en scène, fluide et rythmée – d’un sens évident du découpage qui rappelle les premiers films de Truffaut. Sa caméra est en effet à chaque fois placée à juste distance des personnages, tous incarnés par des acteurs au jeu précis et subtil.
La force de Casa Nostra, son émotion, sa poétique, est de montrer qu’il n’y a pas de liens « naturels » dans une famille mais qu’au contraire elle est constituée par la capacité et la volonté de ses membres à s’inventer une histoire commune : le lien familial, c’est une fiction, c’est la fiction."

Christophe COGNET, cinéaste

NOTRE AVIS



Un petit air de Truffaut, en effet... un jeu réaliste, des images à la texture quotidienne. Du cinéma taillé pour la Croisette ! On retrouve tous les ingrédients de la nouvelle vague. On s’attache aux personnages un peu parce qu’on n’a pas le choix. Parce que les acteurs sont bons. On les suit dans leurs pérégrinations, pourtant très personnelles... par curiosité.

Le propos est simple, et même si ça parle italien de temps en temps, on n’est pas dépaysé. (Cela aussi a comme un goût des années soixante et des films italiens chers à la nouvelle vague).
Un cadre expérimental (format carré) et le noir et blanc de rigueur pour un film qui se veut hors du temps.

Une sorte "d’expérience" qui a probablement plus sa place dans une cinémathèque que dans les salles commerciales, et aura sans doute un peu de mal à conquérir un public habitué à "consommer" le cinéma. Une "petite perle de festival" en somme. Tout l’enjeu de cette programmation est de le faire connaître.

Une vague nouvelle qui s’inspire de l’ancienne... le ressac, quoi.

A vous de voir.

Soutenu par l’Association du Cinéma Indépendant pour sa Diffusion,
Casa Nostra est présenté à Cannes dans la programmation ACID.

BANDE ANNONCE-PROGRAMMATION ACID CANNES 2012





FICHE TECHNIQUE




- Durée du film : 1h 34
- Date de sortie : Indéterminée
- Titre original : Casa Nostra
- Réalisateur, scénariste : Nathan Nicholovitch
- Acteurs : Céline Farmachi, Gilles Kazazian, Clo Mercier
- Directeur photo : Florent Astolfi et Guillaume Faure.
- Son : Thomas Buet, Lionel Akchouch, Benoît Thuault
- Décor : Guillaume Zacharie
- Producteurs : Céline Farmachi, Nathan Nicholovitch
- Distributeur : Céline Farmachi



LIENS


- Lien vers Lacid, soutien du film
- Lien vers fiche allociné.fr
- Lien vers artistikrezo.com


Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Love Simon : La critique
Have a Nice Day : La critique
Sans un bruit : La critique
Moi et le Che : La critique
Ocean’s 8 : La critique
Fake News
Bandes Annonces & Co : 23 juin 2018
Avengers Infinity War : Les effets spéciaux dévoilés
Les Gardiens de la Galaxie 3 : James Gunn brouille les (...)
Teenage Mutant Ninja Turtles : Les tortues à nouveau (...)
Luke Cage : La saison 2 se dévoile en photos
Love Simon : La critique
Trailers voDvd & co : 22 juin 2018
Verónica : Les résultats du concours
Q mysteries : La critique de la série