317 connectés

Goblins : Gobelins en vue !

Date : 25 / 04 / 2012 à 20h05
Sources :

Source : Variety via Comingsoon


Laika Studios, la fameuse maison de production de films stop-motion basée à Portland, Oregon, restent dans le genre fantasy-horrifique qui était la marque de leurs deux précédents films. On se souvient de Coraline adapté du livre de Neil Gaiman, et Paranorman régalera prochainement les spectateurs.

Les studios annoncent donc que leur prochain projet sera un adaptation de Goblins, de Philip Reeve, et sera mis en scène par Marc Gustafson (Fantastic Mr. Fox).

Le livre, paru au Royaume Uni début Avril, et qui sortira aux Etats-Unis cette année raconte l’histoire d’un jeune gobelin, Skarper, qui vit dans un château avec ses camarades gobelins et découvre un ancien pouvoir maléfique qui se réveille, et qu’il sent qu’il doit combattre.

Le P-DG et président de Laika (lui-même animateur stop motion de plein droit) Travis Knight a donné son sentiment sur le projet :

Goblins c’est de la fantasy qui mord ! Entre les mains des talents tordus ds artistes de Laika et guidés par l’ineffable Mark Gustafson, cela fera un étrange, tournoyant, et très beau film.


Les films sont Copyright © leurs ayants droits Tous droits réservés. Les films, leurs personnages et photos de production sont la propriété de leurs ayants droits.



 Charte des commentaires 


Geostorm : Le Burj Khalifa sous l’eau
Glass : Un film de super-héros ?
Geostorm : L’affiche fraîcheur
Geostorm : La seconde bande annonce
Gears of War : Le scénariste des suites d’Avatar à (...)
Doctor Who : Bande-annonce de l’épisode spécial de (...)
Altered Carbon : Un nouveau teaser pour la série SF de (...)
Le Labyrinthe - Le remède mortel : La seconde bande annonce
PIFFF 2017 : Le weekend
Universal : Serenity, E.T. L’Extra-Terrestre et Apollo 13 (...)
75ème cérémonie des Golden Globes : Les nominations
Bandes Annonces & Co : 12 décembre 2017
Ready Player One : La nouvelle bande annonce du film SF de Steven (...)
The Orville : Review 1.12 Mad Idolatry
Jessica Jones : La saison 2 montre le bout de sa bande (...)