322 connectés

The Avengers : Un héros seul et perdu ?

Date : 06 / 04 / 2012 à 20h20
Sources :

Source : Comic Book Movie


Dans le prochain film des studios Marvel The Avengers, Captain America est certainement le personnage qui doit traverser la plus difficile des transitions. Alors que dans le film Thor, le dieu du Tonnerre a du gérer une situation où il se retrouvait complètement perdu, Steve Rogers, quand à lui, se réveille après un sommeil de quarante cinq années prisonnier dans la glace. Chris Evans nous explique la situation :

“Ce n’est pas comme si le captain se réveillait simplement dans un tout nouveau monde, c’est surtout le fait qu’il doive gérer le fait que tous ceux qu’il connaissait sont désormais décédés. Chaque personne avec qui il a combattu côte à côte sur un champs de bataille a disparu et le monde qui l’entoure est désormais très différent. Tout y est plus rapide et impersonnel à cause des nouvelles technologies qui ont mises des barrières entre les gens. Dans les années quarante, il y avait bien plus de sincérité, d’honnêteté et les choses étaient plus directes dans les relations entre personnes. Réveillé à notre époque, Steve Rogers doit désormais s’habituer à un tout autre mode de vie.”

“Incarner Captain América est stimulant et effrayant à la fois”, continue-t-il. “Le personnage de Thor est crédible et plait bien. Je me disais alors que Captain America devait être encore mieux que cela, car je ne voulais pas être le maillon faible des super-héros de The Avengers. Par chance, le film fut un succès, et c’est une super sensation de voir les visages d’enfants s’illuminer dès qu’ils me voient apparaitre en costume. Il s’agit d’une nouvelle expérience pour moi, et j’en suis très reconnaissant.”

L’autre star du film, Robert Downey Jr, revient sur sa collaboration avec Evans :

“J’adore Chris Evans et je pense qu’il s’agit d’un des acteurs les plus sous-estimé de la profession. Je me suis dit en le voyant ; Voila un type qui porte un costume en stretch, représentant le drapeau américain, et pourtant je crois au personnage. Comment fait-il ?
L’autre chose que j’adore chez lui est que même s’il s’agit d’un type solide de Boston, c’est aussi un artiste sensible qui exprime ses opinions.”

Sur la manière dont leurs deux personnages interagissent ensemble, il ajoute :

“Nos personnages sont vraiment liés, car Steve Rogers était proche d’Howard Stark, et leur relation est solide. Si cela ne fonctionne pas entre Steve Rogers et Tony Stark, alors le film ne fonctionnera pas.”

Le président des studios Marvel et producteur exécutif Kevin Feige se fait écho de l’opinion de l’acteur :

“Nous nous sommes vraiment battus pour avoir Chris dans Captain America, et nous avons du le convaincre d’incarner le rôle. Nous croyions en lui et nous savions qu’il était talentueux. Ce qui fut gratifiant, c’est de voir à quel point les gens l’ont vraiment assimilé au rôle. Ils en ont d’ailleurs fait de même avec tous nos autres personnages dans les différents films, et maintenant toute cette bonne volonté nous permet de vous présenter The Avengers.”

En bonus un spot TV centré sur Hulk et une nouvelle image du monstre vert


Avengers est Copyright © Marvel Studios Tous droits réservés. Avengers, ses personnages et photos de production sont la propriété de Marvel Studios.



 Charte des commentaires 


Avengers 3 : Une nouvelle équipe ?
Avengers : Adrianne Palicki en discussion pour intégrer la (...)
Avengers 3 : Un film en deux parties ?
Avengers - L’ère d’Ultron : Beaucoup de secrets (...)
Avengers - Age of Ultron : James Spader, un robot imposant
Profilage : Les saisons 1 et 2 en coffret DVD le 29 octobre (...)
Bragelonne : Les publications d’octobre
Bandes Annonces & Co : 20 octobre 2014
Batman v Superman : Une altercation physique entre Bruce Wayne et (...)
Arrow : Brandon Routh dans The Flash ?
Ant-Man : Le scénariste Adam McKay s’exprime sur le (...)
Star Wars Episode 7 : Brad Bird explique sa décision
Interstellar : Encore quelque images de plus
Chante ton bac d’abord : la critique
The Following : Bande annonce de la saison 3 et réflexions sur la (...)