194 connectés

Hero Corp : Notre reportage du "Pinage Event" parisien !

Date : 02 / 10 / 2010 à 00h10
Sources :

Source : Unification France, Hero Corp France


Samedi 25 septembre. 13 heures environ. Parc Monceau, Paris.

Un groupe de personnes (dont certains costumés et d’autres avec du pain marqué d’une main noire !) se rassemblent et soudain on entend « Il paraît que t’aimes pas Hero Corp ! ». Le groupe se fige. Littéralement.
30 secondes plus tard : coup de sifflet. Le groupe crie « PINAGE ! On veut une saison 3 d’Hero Corp ! ». Le groupe se disperse.

Là vous vous dites : « Pourquoi est-ce-qu’ils se figent ? Pourquoi “Pinage” ? Et c’est quoi Hero Corp ? »
Pas de panique nous allons répondre à toutes ces questions.

Si le groupe tout entier se fige, c’est parce qu’ils sont tous fans d’Hero Corp et dans la série, lorsque Doug entend un mensonge ou ment, il se fige.
« Pinage », c’est le cri de guerre que lance Klaus « Captain Force Mustang » lorsque le groupe de super héros attaque The Lord à la fin de la saison 1, repris par les fans pour attirer l’attention autour de la série.

Hero Corp, c’est une série française (cocorico !) créée par Simon Astier (vu dans Kamelott et Off Prime) sur un groupe d’anciens super héros vivant dans un village isolé. John (Simon Astier) arrive dans ce coin reculé et découvre des individus très bizarres. Mais une menace plane sur le village, car The Lord (que nous-même et le groupe de fans avons rencontré en revenant du Pinage Event), un super vilain que les anciens super héros ont combattu dans les années 80, est de retour.

La saison 2 a été diffusée très curieusement l’été dernier sur France 4 et est commercialisée depuis le 21 septembre dernier en DVD.

Deux saisons et puis s’en vont ? On espère que non et on y croit pas une seule seconde ! Surtout pas après le cliffhanger de la saison 2 (digne d’une grande série américaine) ! Parce que cette série est une véritable bouffée d’air frais dans le paysage audiovisuel français, un brin décalée, originale, intrigante mais surtout parce que le final de la saison 2 laisse les téléspectateurs sans réponses !

Cette série vous plait et vous souhaitez contribuer à son retour ? N’hésitez pas à :
- vous rendre sur la page de l’opération Pinage
- signer la pétition (qui a atteint le cap des 4 600 signatures !)
- participer aux différents Pinage Events (des flashmobs organisés dans toute la France et même au Québec !)
- envoyer des cartes postales PINAGE aux organisateurs de l’opération afin qu’ils les comptabilisent et les envoient aux diffuseurs
- en relayant la campagne Pinage via une bannière sur votre site ou forum
- et surtout à acheter les coffrets DVD des deux premières saisons d’Hero Corp

Ne laissons pas Hero Corp dans une telle situation et comme le dirait si bien Mary : « Il a jamais été question de se détendre la quiche ! »

Alors à vos claviers et PINAGE !

Et très bientôt sur Unification France, notre reportage photo sur la séance de dédicaces à la Fnac des Ternes (Paris) !


HERO CORP PINAGE EVENT Paris 25 septembre
envoyé par Pinage-herocorp. - Regardez plus de vidéos comiques.


Hero Corp est Copyright © France 4, Comédie et CALT Productions Tous droits réservés. Hero Corp, ses personnages et photos de production sont la propriété de France 4, Comédie et CALT Productions.



 Charte des commentaires 


Hero Corp : La saison 3, c’est pour le 21 octobre sur (...)
Comic Con Paris 2013 : Hero Corp, passé radieux et futur (...)
Comic Con Paris 2013 : Le programme Hero Corp
Hero Corp : ...De retour pour une saison 3 !
Hero Corp : Notre reportage photo de la séance de dédicaces à la (...)
Avatar 2 : Le plein d’infos sur la suite du film de James (...)
Nightflyers : Syfy a annulé la série
Dune : L’acteur pour interpréter Piter De Vries a été (...)
Triple frontière : Nouvelle bande annonce du film Netflix
Amazon Studios : Changement de stratégie pour les films (...)
War For Cybertron : L’histoire d’origine des (...)
True Detective : Review 3.07 The Final Country
Food Evolution : La critique
Grâce à Dieu : La rencontre avec François Ozon
Kinotayo : Le bilan